fbpx
Image libre de droits

Environnement 29 avril 2019

Le dérèglement climatique vu par l’île de la Réunion

Le réchauffement climatique peut paraître – à tort – comme un concept éloigné et vague. Une grande partie de la population mondiale ignore encore quels seront les effets concrets de ce phénomène sur leur vie quotidienne. Ce n’est pourtant pas le cas de tous, notamment au sein de l’Île de la Réunion, ou l’ampleur du dérèglement climatique ne cesse de faire des dégats.

L’explosion des cas de catastrophes naturelles

Lieu où ont eu lieu de nombreuses catastrophes naturelles ces dernières années, La Réunion se prépare à faire face à un nombre grandissant de cyclones, glissements de terrains, innondations et feux de forets, dûs à un réchauffement des températures, et d’un climat devenu fou.

Malheureusement, en plus des dégâts matériels, l’Île tire la sonnette d’alarme quant aux conséquences du réchauffement climatique sur la santé de sa population : la hausse des températures permet un accroissement du nombre de moustiques, véhiculant de multiples maladies et responsables d’épidémies. C’est le cas actuellement avec l’explosion de cas de patients atteints de la dengue, et près de 900 nouveaux malades sont recensés chaque semaine.

Les écoles primaires enseignent aux enfants les gestes à adopter.

Face à cette recrudescence de catastrophes sanitaires et écologiques, les écoles primaires de l’île ont pris les choses en main, en enseignant aux enfants les gestes à adopter dans le cas ou le pire se produirait. Le programme, nommé « Paré, pas paré » a ainsi pour objectif de préparer la nouvelle génération à l’ampleur de ces catastrophes, en leur apprenant, entre autres, à anticiper ces événements, à préparer du matériel de secours, à se mettre convenablement à l’abri, etc.

La campagne a également pour but de sensibiliser la population globale de La Réunion à ces problématiques, afin d’éviter à tout prix l’effet de surprise, qui risquerait de laisser les habitants désemparés face à l’ampleur des effets qu’à le dérèglement climatique sur leur île.

Ed.W