Le 6MJI Cupidon Fou en partance pour l'Arsenal de Rochefort et sa cure de jouvence / Photo G. R.

Patrimoine 14 décembre 2018

Le Cupidon Fou de Philippe de Rothschild part à Rochefort

Le dernier de la série des 6MJI Cupidon du baron sera entièrement rénové dans les Ateliers de l'Arsenal de Rochefort

Aujourd’hui, cette coque en bois ne paie pas de mine, certes. Pourtant  Cupidon Fou fut et redeviendra un bateau d’excellence. Dernier voilier de la série des Cupidon du baron Philippe de Rothschild, ce 6MJI est classé au titre des Monuments Historiques depuis 2011.

Il appartient aujourd’hui au Musée Mer Marine de Bordeaux et part, en convoi routier, vers Rochefort. Il sera entièrement rénové dans les Ateliers de l’Arsenal de Rochefort, ceux-là même qui, depuis des années, accumulent expérience et savoir-faire grâce aux chantiers de l’Hermione.

Dans les années 1930, Cupidon Fou et le baron Philippe de Rothschild remportaient de nombreuses régates / Photo Association 6MJI

 

 

Sauver le patrimoine maritime

Un partenariat entre le Musée Mer Marine de Bordeaux et l’Association Hermione – La Fayette permet de restaurer Cupidon Fou tout en formant des jeunes éloignés de l’emploi, l’un des piliers de la Fondation Hermione Academy. Douze personnes participeront à ce « Chantier Formation Qualification Nouvelle Chance » (dispositif de la Région Nouvelle Aquitaine). A l’issue de la  cure de jouvence du voilier, elles auront acquis un certificat de compétences professionnelles « Fabriquer et rénover des éléments en bois pour un bateau de plaisance » du titre Menuisier en Construction Nautique.

Sur les traces de l’Hermione

Pour les amoureux du patrimoine maritime, du travail du bois et des belles lignes, Cupidon Fou sera exposé au coeur des Ateliers de l’Arsenal de Rochefort pour renforcer l’offre touristique. Ensuite, probablement à la fin de 2019, il pourra rejoindre le musée hors les murs du Musée Mer Marine de Bordeaux.

Cupidon Fou, en changeant de propriétaire, s’est également appelé Coquin d’Amour / Photo G.R.

Naissance girondine

Le 6MJI ayant appartenu au baron Philippe de Rothschild a été construit en 1929 par les chantiers Bonnin, sur leurs ateliers de Lormont. A son bord, le baron fut considéré comme l’un des meilleurs régatiers français. Il participe à de très nombreuses régates dans les années 30. Par la suite, le voilier a changé de mains et de nom. Il s’est même nommé Coquin d’amour mais son nom de baptême demeure Cupidon Fou.

C’est sous ce nom qu’il voguera pour le Musée Mer Marine après sa restauration complète.

G. R.