Un nouveau revêtement protecteur des écosystèmes marins, image via Unsplash

À la une 28 février 2020

Le Croisic : une décision écologique

C'est alors une décision sensible à l'environnement et à l'écologie que Christophe Hecking, le capitaine du port du Croisic a pris : changer de revêtement.

Le revêtement traditionnel ces bateaux s’appelle l’antifouling. En effet, l’antifouling est une peinture à base de substance chimique toxique qui libère de fines particules. Et malheureusement, ces particules sont perturbatrices des équilibres des écosystèmes aquatiques

C’est alors une décision sensible à l’environnement et à l’écologie que Christophe Hecking, le capitaine du port du Croisic a pris : changer de revêtement.

© PHOTO PRESSE OCEAN

Mardi 25 février, un nouveau revêtement pour protéger l’écosystème a été posé après de nombreux tests. Inspirée de nylon recyclées, sa texture ressemble à celle des oursins et ne menacera plus l’écosystème marin.

Enfin, c’est une heureuse décision qu’on espère se voir développer dans d’autres ports !

Aurore Mailhes