La capitale indonésienne sous l'eau d'ici 30 ans ? // Photo via unsplash

Environnement 8 septembre 2019

La ville de Jakarta disparue d’ici à 2050 ?

Depuis quelque temps, nous entendons parler de la montée des eaux dans certaines parties de notre globe, et l’annonce de la disparition potentielle de plusieurs villes : Venise, Miami, Jakarta, notamment, sont citées…

Pour cette dernière, un réel signal d’alarme a été lancé récemment. L’Indonésie se dote d’ores-et-déjà d’une nouvelle capitale.

Mais qu’en est-il vraiment ? Pourquoi Jakarta risque-t-elle de disparaître dans une trentaine d’années ?

Des études alarmantes

Même dans le cas d’éventuelles réductions d’émissions de CO2, qui freinerait comme on le sait le réchauffement climatique, certaines villes sont tout bonnement condamnées à être submergées par les eaux.

Dans un rapport récent du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat, il est indiqué que l’élévation du niveau de la mer aurait un impact fort et pourrait déplacer quelque 280 millions de personnes. Aucun continent ne serait épargné d’ici à 2050.

Face à cette menace, le gouvernement indonésien transfère sa capitale sur l’île de Bornéo. Forte de 10 000 habitants, la ville doit être recouverte par l’océan, qui se gonfle de la fonte des glaces polaires du Groenland. Si l’on suit la courbe de cette fonte, on se rend compte que dans 25 ans, plus d’un tiers de de la ville aura disparu.

Le déménagement de la capitale devrait débuter en 2024.

D’autres villes fortement menacées

Jakarta n’est pas un cas isolé. Et c’est toute l’Asie qui est le continent le plus concerné par ce phénomène, ses mégalopoles étant situées proches des côtes et des deltas. Ho Chi Minh peut voir plus de 6% de sa superficie dévastés si la mer monte encore de 65 cm.

Chine, Inde, sont les pays les premiers menacés. D’après une étude publiée par l’ONG en 2016, Calcutta et Mumbai seraient les plus touchées dans les décennies à venir. Quant à Shanghai, ville la plus peuplée de Chine, elle risque une élévation du niveau de la mer dans la seconde moitié du siècle si les émissions de CO2 ne diminuent pas.

Malgré cela, on constate que les émissions chinoises de CO2 ne cessent pas d’augmenter… 
D’ici 2050, plus de 570 villes côtières dans le monde feront face à une augmentation du niveau de la mer de 0,5 mètre.

Quid de la France ?

Notre pays n’est pas épargné par le phénomène. Ce serait la côte Atlantique qui serait touchée, avec de nombreuses habitations situées en bord de mer. Les projections à l’horizon 2100 indiquent une hausse de 1 mètre par rapport à aujourd’hui.

Ed.W