Via francetvinfo.fr

À la une 14 mai 2019

La traversée de l’Atlantique en tonneau, c’est fini !

Jean-Jacques Savin vient de réaliser son pari fou : traverser l'Océan Atlantique dans un tonneau !

Il lui aura fallu 123 jours pour réaliser cet incroyable défi.

La traversée de l’Atlantique en Tonneau : on vous en avait déjà parlé plusieurs fois, mais là, c’est fini !

Cet aventurier de 72 ans est donc parti des Canaries pour finir son périple de 5800 km en mer des Caraïbes. C’est un pétrolier en chemin pour l’île de Néerlandaise de Saint-Eustache qui lui a permis de retrouver la terre ferme quittée depuis 4 mois. C’est ensuite un remorqueur français qui l’a conduit en Martinique où il a retrouvé sa femme et son meilleur ami le 9 mai 2019 à 1 heure du matin heure française.

Jean-Jacques Savin a donc vécu cette traversée surprenante à bord d’un tonneau spécialement conçu pour ce projet. Il s’agit d’une capsule orange de 6 m2 seulement. Elle mesure en effet 3 mètres de long pour un diamètre principal de 2,10 mètres. Son aménagement et son équipement ont été pensés dans les moindres détails afin se sécuriser ce voyage au maximum et d’assurer un minimum de confort à son occupant. Sur le toit se trouvent un panneau solaire ainsi qu’une écoutille par laquelle le navigateur peut accéder par une échelle intérieure. Des hublots permettent une vision extérieure ainsi qu’une vision sous-marine. Une quille de lestage ainsi qu’un lest de béton et de billes de plomb permettent au tonneau de ne pas être retourné. L’intérieur est composé d’une couchette, d’un établi, d’un siège fixe attenant à une petite table et face à un hublot ainsi qu’un plan de cuisine avec évier et réchaud. L’eau potable est obtenue grâce à un dessalinisateur manuel. Enfin, la partie inférieure de l’embarcation abrite un canot de survie.

Cet ancien militaire a débuté son voyage au lendemain de Noël, le 26 décembre 2018 depuis l’île d’El Hierro, située dans les Caraïbes. Seule la force des courants a été utilisée pour assurer l’avancer de ce tonneau.
Son but était d’égaler voire de surpasser la traversée de l’Atlantique effectuée en 1952 par Alain Bombard. Celui-ci s’était embarqué en solitaire sur un canot pneumatique.

Cet aventurier des temps modernes a d’ailleurs fêté son 72ème anniversaire à bord de son embarcation trois semaines après son départ. Il reconnaît aujourd’hui que cette entreprise était aussi passionnante que risquée, son tonneau ayant été ballotté par les courants les plus dangereux.

Suite à cette traversée, Jean-Jacques Savin a perdu 4 kg, soit 1 kg par mois. Il doit passer un contrôle médical afin de s’assurer de sa bonne santé même si celle-ci semble parfaite. Son aventure a été suivie par plus de 23 000 personnes sur Facebook. Elle devrait faire prochainement l’objet d’un livre relatant ce passionnant périple.

Ed.W