Atoll de l'Océan Pacifique

Découverte & Recherche 6 novembre 2020

La formation des atolls

La théorie de Darwin remise en questions par des scientifiques.

L’erreur de Darwin

C’est lors de son voyage sur le Beagles entre 1831 et 1836 que Charles Darwin fait ses constats sur la formation des atolls. Et c’est l’article de Stephan Jorry, chercheur en géosciences à l’Ifremer, et d’André Droxler, du département des sciences de la Terre de la Rice University au Texas, publié dans The Annual Review of Marine Sciences qui les remet en question aujourd’hui.

Souhaitant expliquer l’erreur commise par le grand biologiste de l’époque, les scientifiques écrivent qu’à l’époque on ignorait tout des glaciations du quaternaire, qui provoque des hausses et baisses conséquentes du niveau des mers. Et c’est ce phénomène qui apparaît être à l’origine de la formation géologique des atolls.

Précision étant faite que l’erreur aurait pu persister moins longtemps, puisque les glaciations sont maintenant connues depuis 1860.

Darwin avait basé ses recherches sur les lagons, notamment les formations des Cocos sur les îles Keeling, ainsi que les atolls polynésiens. Dans sa théorie, il avait décrit plusieurs types de formations de récifs de coraux, notamment celui formant des atolls (terme venant de la langue de l’époque parlé aux Maldives).

Grâce aux archives des navigateurs, il avait établi une carte des formations coralliennes de la zone intertropicale, publiée en 1842. Ayant remarqué que l’activité sismique augmentait l’altitude des terres émergées, il avait alors conclu que les atolls étaient formés par l’affaissement de formations volcaniques et que cela poussait les coraux à s’élever afin de rester dans une zone lumineuse nécessaire à leur croissance.