La Dune du Pilat a été classé parmi les 50 plus belles plages du monde par The Guardian / Photo Alamy via The Guardian

Littoral 26 juillet 2018

La Dune du Pilat a perdu 4 mètres de hauteur

La plus haute dune d'Europe a perdu 3,9 mètres en un an

La Dune du Pilat, en Gironde, restera-t-elle la plus haute d’Europe? Elle vient de perdre quasiment 4 mètres en un an. La dune de sable surplombant le bassin d’Arcachon mesurait 110,5 mètres en 2017. Elle culmine aujourd’hui à 106,6 mètres.  L’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA) vient de publier les résultats de ses relevés. Les agents de l’OCA l’on mesurée le 23 mai dernier.

Un monument de sable qui s’érode

Avec ses 2,9 km de long, 616 m de large au-dessus de la lagune girondine, la Dune du Pilat reçoit 2 millions de visiteurs par an. Selon les experts de l’OCA, la météo de cet hiver serait responsable de l’érosion du sommet de la dune. La Dune du Pilat culmine, en 2018, à 106,6 mètres dans sa partie centrale contre 108,9 mètres en 2011, 109,2 m en 2016 et 110,5 m en 2017. « Ainsi, entre 2017 et 2018, cette migration est de l’ordre d’une dizaine de mètres au centre de la Dune et dépasse 25 mètres plus au sud. »

« Les mauvaises conditions météorologiques de l’hiver, l’exposition au vent peuvent expliquer cette perte d’altitude au sommet de la Dune. »

Vue en coupe du profil La Forêt, situé au centre de la Dune du Pilat / Image Observatoire de la Côte Aquitaine

 

Une érosion « normale » en hiver

Cela étant, les experts de l’OCA ne s’alarment pas. Ils parlent même d’un « phénomène d’érosion plutôt normal pour la saison », sachant que l’érosion de la côte sableuse est différente de celle d’une côte rocheuse.

Figure illustrant l’évolution de la position du trait de côte de la Dune du Pilat entre 2017 et 2018 / Image François Jude, Observatoire de la Côte Aquitaine

 

Depuis 2011, les changements notables concernent le trait de côte. Son évolution se divise en trois secteurs:

  1. Le Nord : zone généralement marquée par une très forte érosion.
  2. La partie centrale : une zone habituellement stable voire en accrétion (qui avance vers la mer).
  3. Le Sud : cette zone est généralement stable ou en érosion mais moins impactée que la partie Nord.

La dune recule

Deux phénomènes impactent la dune, la faisant reculer: le recul du trait de côte (jonction terre/mer) et le recul de la dune vers la forêt. Le recule du trait de côte cette année est similaires aux années précédentes: entre 3 mètres et 5 mètres selon les zones. Le recul de la dune est resté assez stable ces deux dernières années au Nord. Il est plus marqué au Sud, avec un recul de 3 mètres par an en direction de la forêt.

Gaëlle Richard