Matmut a une pièce de bas-hauban endommagée / Photo Matmut, Christophe Favreau

À la une 8 novembre 2018

Jean-Luc Van Den Heede « en fuite sans voile » dans le Pacifique

Suite à son chavirage le 5 novembre, le skipper en tête de la Goden Globe Race navigue « en fuite sans voile » a-t-il indiqué à son manager à terre via le réseau des radios amateurs. Le mât de son Rustler 36, Matmut, est endommagé.

Radio amateurs

Son manager, Lionel Régnier, explique la situation. « Grace aux radio-amateurs francophones du monde nous suivons Jean-Luc mille par mille…un grand merci à tous pour leur aide précieuse! Jean Luc va bien ! C’est l’essentiel ! Le mât est encore là c’est primordial ! Il faut attendre que la mer se calme dans la transition entre deux systèmes pour que Jean-Luc puisse répertorier tous les dégâts du mât le plus précisément possible. Pour cela je suis en relation avec le bureau d’étude du fabricant du mât et nous avons établi une liste de questions précises pour faire l’inventaire exact des avaries et du matériel disponible encore à bord. »

16 jours d’avance malgré la casse

« Je viens juste de lui transmettre ces questions via la Nouvelle Calédonie. Merci Michel et Marc ! En fonction de ses réponses (cette nuit ou demain matin) nous pourrons tenter de déterminer s’il est possible de faire une vraie consolidation qui lui permettrait de continuer (cas peu probable) mais à étudier. Ou alors nous proposerons une consolidation provisoire pour rallier le Chili et préparerons une réparation solide pour terminer ce Golden Globe en classe Chichester même si Jean-Luc perd 15 jours entre le détour et la réparation il en a 16 d’avance… »

Merci Mathias du Chili!

« En parallèle je suis en relation avec un Chilien (Mathias) francophone qui connait Jean-Luc et qui m’aide déjà à préparer l’atterrissage de Matmut et la préparation du chantier surement à Puerto Montt le port abrité et équipé le plus sud du Chili.

Je lui ai fait part de votre soutien à tous, merci pour vos idées vos conseils, je les lis tous! »