Guillaume Barrage et Nicolas Saint-Bris souhaitent mobiliser les dons pour l'Ecole à l'hôpital / Photo Au large via Facebook

Économie 23 novembre 2018

Ils traversent l’Atlantique à la rame pour l’Ecole à l’Hôpital

Deux jeunes s’élanceront à l’assaut de l’Atlantique à la rame par solidarité avec les jeunes malades suivis par l’association l’Ecole à l’Hôpital

Le 12 décembre prochain, Guillaume Barrage et Nicolas Saint-Bris s’élanceront des Canaries pour traverser l’Océan Atlantique à la rame et ainsi apporter leur soutien aux jeunes malades suivis par l’Association l’Ecole à l’Hôpital.

Un défi sportif extrême

Le duo de trentenaires forme le seul équipage français en lice dans l’édition 2018 du Talisker Whisky Atlantic Challenge, course d’aviron océanique internationale considérée comme l’un des défis sportifs les plus extrêmes au monde. Ils partiront de La Gomera aux Canaries à bord de leur bateau de 7m, Sogno Atlantico, et mettront le cap sur l’île d’Antigua, 4800 km et 1 million de coups de rame plus loin.
Ils ambitionnent de clore leur traversée en moins de 50 jours.

La maladie comme un océan à traverser

Touchés par la cause des enfants hospitalisés pour qui la maladie représente un “océan à traverser”, Guillaume et Nicolas s’engagent dans cette aventure au profit de l’association l’Ecole à l’hôpital qui fêtera en 2019 ses 90 ans. Elèves, enseignants et équipes médicales suivront étroitement le progrès des rameurs, leur aventure solidaire servant de support pédagogique et d’horizon partagé. A travers leur épopée, qu’ils ont baptisée «Au Large», ils entendent faire connaître l’action de l’association et lancent un appel aux dons pour celle-ci.

Au chevet des jeunes malades

Depuis près de 90 ans, l’Association l’Ecole à l’Hôpital dispense des cours individuels et gratuits au chevet des jeunes malades hospitalisés dans une quarantaine d’hôpitaux franciliens. Grâce à son action, conduite par 22 coordinatrices de scolarité, plus de 4.000 élèves âgés de 5 à 25 ans suivent chaque année quelque 24.000 cours donnés par 500 professeurs bénévoles qualifiés.

On peut le suivre sur Facebook, pour faire un don ou devenir bénévole, c’est aussi sur le site de l’association.
Communiqué de presse