En 2012, à Port Lay, la No Fédération de la godille organisait le 2e championnat du monde. En 2016, 600 personnes se massaient sur le tout petit port groisillon / Crédit Photo Bernard Billie

Économie 2 février 2018

Il réinvente la godille pour en faire un sport

A Groix, Alternav est 3e du concours Start Up Tourisme Nautique organisé par la CCI du Morbihan

En Bretagne, Alternav réinvente la godille. La start up de Groix ambitionne de faire de ce mode de transport ancestral à l’aviron un sport, pour le loisir ou la compétition. Fort de l’expérience du championnat du monde de godille, organisé à Groix depuis 2010, Alex de Roquefeuille, fondateur d’Alternav et skipper groisillon, se lance à l’abordage de ce marché de niche: développer une nouvelle pratique écologique. Sans concurrent à ce jour, il propose les avirons et les bateaux ainsi que les services et le business plan qui vont avec.

« Nous faisons de la godille archaïque et « douloureuse » une pratique facile d’accès et un sport à multiples facettes. »

Naviguer à la godille nécessite uniquement une embarcation, un aviron et une dame de nage. Et un peu d’huile de coude!

Bien souvent, les avirons classiques sont lourds mais la technique est ultra-simple: il « suffit » d’effectuer un 8 avec la partie immergée de l’aviron. Après quelques minutes d’application et un peu de patience, un enfant, à partir de 7 ans, peut parvenir à naviguer. Bon, d’accord, avouons qu’on a le droit de s’agacer lorsque la godille sort de la dame-de-nage et qu’il faut la replacer dans l’eau…

Léger, clé en mains ou en kit

C’est en organisant le championnat du monde de godille que l’équipe d’Alternav a pris la mesure du « potentiel éducatif et sportif de la godille » et qu’elle a compris que son développement ne pourrait passer que par une démarche d’entreprise. La start up mène des recherches et développe un canot très léger spécialement conçu pour godiller, le Triton 4.8 que l’on peut fabriquer soi-même. La coque est en contre-plaqué de 5mm, le plancher en panneaux composite de 20mm (Airex). La dérive est grande et la jupe courte. Il peut supporter une charge de 300kg. Pour la fabrication en kit, le moule extérieur en acier est mis à disposition des associations pour organiser des chantiers éducatifs.

Un nouveau loisir zéro carbone

Alex de Roquefeuille voit dans l’usage moderne de la godille « la création d’une activité nouvelle offre aux centres nautiques et loueurs d’embarcation une possibilité de se démarquer positivement de leurs concurrents. » Le beau geste, souvent admiré depuis le quai, et l’idée du « slow loisir zéro carbone » pourraient générer une demande des centres de loisirs nautiques.

« L’efficacité du bateau incite à s’en servir en lieu et place du moteur hors-bord. Une nouvelle façon de partir à la découverte du littoral sans impact environnemental. »

Alternav est troisième au concours Start Up Tourisme nautiques, organisé par la chambre de Commerce et d’Industrie du Morbihan pour accompagner les meilleurs projets proposant un service innovant pour faciliter l’activité nautique des touristes.

G. R.
Prochaines dates de l’Université de la Godille: du 8 au 10 juin 2018 à Port Lay, à Groix.