fbpx
L'océan et ses dangers // Image libre de droits

Lifestyle 9 août 2019

Départs en vacances : quels sont les dangers de l’océan ?

Bien souvent sous-estimé, l’océan comporte un nombre important de risques pour les vacanciers mal renseignés. Il est ainsi absolument indispensable de prendre en compte un certain nombre de paramètres avant de réserver votre prochaine destination de vacances.

L’océan, est-il si dangereux ?

Dernièrement, une équipe de chercheurs issus de l’Université de Bordeaux et du CNRS, ainsi que de Bruno Castelle, chercheur au laboratoire EPOC (Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux), se sont penchés sur les accidents recensés au sein des côtes Atlantiques Françaises, au cours des années 2007, 2009 et 2015. Au cours de ces années, près de 2 523 accidents ont été recensés, rien que dans cette zone. 

L’océan // Image libre de droits

Quels sont les principaux risques ?

Ainsi, deux causes principales d’accidents ont pû être recensés : les accidents liés au shore-break, ainsi qu’aux baïnes. Ces dernières ne semblent représenter que 9% des accidents, bien que le taux de mortalité y soit très élevé. Pour rappel, les baïnes sont des petites bassines présentes sous l’eau, à proximité des côtes. Bien que leur apparence inoffensive prête à sous-estimer leurs effets : prudence ! Ces derniers sont de véritables pièges sous-marins, et sont composés de courants très puissants, capables d’emmener au large les nageurs les plus expérimentés. 

Les shores breaks, quant à eux, représentent 45 % des incidents relevés sur ces trois années étudiées, bien que rarement mortel, ce phénomène n’en demeure pas moins dangereux. Il s’agit de vagues hautes et puissantes, s’écrasant sur les plages avant de repartir vers l’océan au sein de courants très forts. Ces vagues sont responsables de très multiples accidents chaque année : noyade au sein du courant, choc entre les nageurs, surfeurs assommés, etc.

C’est ainsi, qu’au mois de juin 2018, près de 121 cas de noyade ont été répertoriés sur les côtes Atlantiques, dont 14 en seulement trois jours !

Image libre de droits

Ainsi, et quel que soit votre niveau de natation, il est impératif de demeurer entre les drapeaux bleus, délimitant les zones ou la nage est autorisée. Ne sous-estimez en aucun cas la puissance de l’Océan, et ne laissez jamais vos enfants se baigner tous seuls. Si possible, tenez-leur la main au cours de la baignade : les vagues proches des plages sont rarement calmes, et le fort courant pourrait emporter votre enfant au large en très peu de temps. 

Si vous êtes un adepte du surf, renseignez-vous auprès des locaux afin de vous assurer de la sécurité du lieu choisi, et surtout, ne partez jamais en expédition seul.

Ed.W