fbpx
Voilier, image via Pixabay

Lifestyle 28 octobre 2019

Comment manier un voilier ?

La voile se démocratise de plus en plus. Tout le monde peut désormais profiter aisément du bonheur de naviguer en louant un voilier sans l’obligation d’avoir un permis bateau. Oui, mais il faut aussi apprendre à le manœuvrer. Zoom sur quelques techniques simples et primordiales pour apprendre aux amateurs à manier un voilier.

La sortie du port

La première étape pour gagner le large est la sortie du port. Cela consiste à larguer une à une chacune des amarres en usant du moteur pour avancer. Cela revient à ôter les tours de corde enroulant un taquet.

Naviguer sur un voilier, pas si facile ! Image via Pixabay

Les premières manœuvres

Si le capitaine vous demande de hisser la grande voile, c’est qu’il s’attend que vous montiez la voile principale du bateau, celle qui est sur le mât. L’opération consiste à la tirer à l’aide d’une drisse. Lorsque vous entendez : « déroulez le génois », c’est à dire qu’il faut hisser la voile qui est à l’avant du voilier. Il faut toujours veiller à bien observer une corde jusqu’à son bout afin de savoir à quoi elle sert. Si une partie de la corde est dissimulée dans la bôme ou le mât, repérez-la par sa couleur.

Les allures

Selon la direction du vent par rapport au voilier, celui-ci peut être soit aspiré, soit poussé par les éléments. Selon le positionnement de l’embarcation par rapport au vent de face, elle est dite près, bon plein ou petit largue ; par rapport au vent arrière, on parle de largue ou de grand largue. Quand le bateau est situé à 90°, il est alors considéré en travers. L’allure détermine le réglage de la voile.

Les cordages d’un voilier, élément indispensable à maîtriser, image via Pixabay

Le réglage des voiles

Deux types de réglages sont possibles. Quand le vent aspire le voilier au près, La grande voile et la voile d’avant doivent être réglées en parallèle. Pour s’en assurer, il suffit d’observer les penons qui doivent tous être parallèles. Les ajuster consiste soit à les border en tirant sur l’écoute, soit à les choquer en la laissant aller. Quand le vent pousse le voilier, c’est la grande voile qui mène le bal, puis celle de l’avant qui s’ajuste.

Barrer un voilier

Deux manières de barrer un voilier sont possibles. Au près serré, il convient de ne freiner que très peu en faisant peu usage du safran et délicatement. Aux autres allures, c’est le barreur qui décide de la vitesse souhaitée. En cas de forte houle, le barreur doit pousser et tirer la barre (pomper) de manière répétitive afin d’éviter que l’équipage ne souffre du mal de mer. Afin de passer aisément une vague, il faut relâcher sur sa crête et accompagner son mouvement.

Le Voilier de l’année 2019, ©Voile & Moteur

La manœuvre d’un voilier peut donc se faire plus ou moins facilement. Mais avant de se lancer en mer mieux vaut parfaitement maîtriser son bateau. Auprès du propriétaire du voilier directement, dans une école spécialisée ou bien lors d’une précédente traversée par exemple, tous les moyens sont bons pour apprendre à manier correctement son voilier. À vous les vacances sur l’eau !

Ed. W.