Des étoiles de mer échouées / Via ouest-france.fr - Flora Chauveau

À la une 13 mars 2019

Un tapis d’étoiles de mer mortes sur les plages

En février, c'est sur l'île d'Oléron que ce phénomène étrange et inquiétant s'est produit. Mais ce n'est pas la première fois qu'il a lieu, et il déroute les scientifiques.

Un phénomène mondial

Ces échouages d’étoiles de mer ne sont pas nouveaux. Depuis des années, les promeneurs et les chercheurs constatent ce phénomène à travers le monde. Sur l’île d’Oléron, cela s’est d’ailleurs déjà produit en 2008, 2011 et 2015. En décembre 2015, c’était à Saint-Nazaire que cela arrivait, sur la plage de la Courance, à son extrémité sud. L’Angleterre a également connu cette situation plusieurs fois, la dernière en 2018, sur le littoral du Yorkshire. Et en novembre 2015, c’était en Australie, sur l’île de Moreton, que les promeneurs faisaient cette macabre découverte.

Des hypothèses pour expliquer la mort des étoiles de mer

Les étoiles de mer sont connues pour être des organismes fragiles et simples. Leur biologie réagit intensément à leur environnement. Partant de ce constat, les scientifiques en déduisent que la mort massive des étoiles de mer doit être environnemental, même si les maladies ne sont pas exclues.
L’hypothèse la plus probable serait alors le changement des courants marins et de la salinité de l’eau, ainsi que des températures basses. Dans le cas de l’Angleterre et du dernier échouage à l’île d’Oléron par exemple, des tempêtes hivernales pourraient être en cause. Affaiblies par des températures trop basses, les forts courants liés à la tempête les détacheraient alors des fonds marins pour les entraîner vers la surface. À partir de là, perdues, elles finiraient par s’échouer sur les plages les plus proches. Les scientifiques restent cependant prudents quant à ces explications, et continuent d’enquêter pour trouver des raisons à ce triste phénomène.

 

Ed.W