• Save
Les ateliers de True Sailor et la pratique à bord utilisent la voile comme outil de développement / Photo True Sailor

Nautisme 19 mars 2018

True sailor invente une méthode originale de cohésion d’entreprise en voilier

Thomas Boinot, fondateur de True Sailor, propose des séminaires d'entreprises utilisant la vie à bord et les manoeuvres comme outil pour aller au-delà de la simple cohésion

Jeter Didier (de la DRH) par-dessus bord peut s’avérer une fructueuse idée pour la cohésion d’entreprise. Si si, parce qu’en l’occurrence, Didier est un pare-battage que Thomas Boinot, jeune fondateur de True Sailor, lance à l’eau pour initier une manoeuvre d’homme à la mer. Les navigateurs le savent, « man over board » nécessite strict respect d’une procédure, écoute mutuelle, dialogue respectueux en période de stress. Autant d’actes positifs individuels nécessaires à la performance collective en entreprise. Thomas Boinot utilise certes la voile comme moyen pour vivre des émotions sportives ensemble mais surtout, il a conçu une douzaine d’ateliers, réalisables à bord, pour développer des compétences personnelles en fonction d’objectifs de groupe.

Ingénieur et moniteur de voile

S’il n’est pas le seul à proposer une activité de cohésion d’entreprise par la voile, son objectif va plus loin et l’originalité de sa méthode repose sur ces ateliers, issus de sa formation et de son expérience.

  • Save

Thomas Boinot

A 32 ans, le  discret Bordelais originaire de Niort, affiche un solide CV. Après maths sup maths spé, il enchaîne un diplôme d’ingénieur et un MBA (diplôme international d’études supérieures du plus haut niveau dans le domaine de la conduite globale des affaires : stratégie, marketing, finances, ressources humaines et management) aux Etats-Unis. Avant même d’être diplômé, les entreprises le sollicitent. Il travaille chez le fournisseur de pièces automobiles Valéo pendant la crise de l’automobile puis est recruté par GDF Suez pour modifier sa filiale en Guyane, accompagne ensuite Air France lors de sa fusion avec KLM pour réfléchir à sa transition organisationnelle.
La voile, Thomas Boinot la découvre à l’adolescence lors d’une colonie de vacances. Devenu président du club de voile de son école d’ingénieurs à Rouen, il engage son équipage dans la course de l’Edhec. A 25 ans, il est moniteur fédéral aux Glénans en Bretagne sud et en Méditerranée. C’est ce double parcours, professionnel et sportif (doublé d’une grande capacité d’écoute), qui lui permet de comprendre le monde de l’entreprise autant que l’être humain qui y travaille.

Le ressenti du vin et du chocolat

Avant d’embarquer (partout en France), les salariés ou managers se livrent à un petit exercice. Il utilise différents supports comme les jeux de sociétés, le judo ou l’alliance de mets.

« Sur le vin et le chocolat, chacun aura un ressenti unique. l’important sera alors de parvenir à l’exprimer et d’apprendre à écouter l’autre. Cela semble simple mais le quotidien en entreprise démontre que ce n’est pas du tout évident! »

L’équipage (de 5 à 15 personnes) embarque et participe à des ateliers. Thomas Boinot a, par exemple, conçu le Mayday pour « faire fonctionner une équipe dans une situation de stress hors zone de confort ». Celui de la banane a pour but de « comprendre la construction d’une stratégie et sa mise en oeuvre grâce à l’intelligence collective ». Celui du noeud instaure « le transfert de compétences au profit de la délégation et de mise en autonomie ». Celui de l’équipage explique « les facteurs clés de succès pour le fonctionnement durable d’une équipe (l’écoute, l’empathie, la bienveillance, le jugement, l’observation, l’agilité et l’authenticité) ».

  • Save

En navigation ou lors des ateliers, le groupe se découvre dans un univers qui place chacun hors de sa zone de confort / Photo True Sailor

Au débarquement, l’équipe débriefe. « Mon objectif est que chacun des membres prenne naturellement conscience du parallèle entre son attitude sur le bateau et celle en entreprise. Pour cela, j’utilise l’ancrage émotionnel car nous sommes comme les enfants: si nous ressentons des émotions, nous apprendrons mieux et durablement. »

Depuis le début de son activité en 2015, il a reçu des équipages de la BNP, Décathlon, Air France, Banque Populaire, Nespresso…

Gaëlle Richard
  • Save

True Sailor propose aussi des cours en ligne, stages, balades, séminaires évasion…

True Sailor propose également un séminaire « Evasion » pour permettre aux salariés de partager un moment hors normes et pour permettre la cohésion au sein d’un groupe. Le site propose des vacances à bord d’un voilier avec un guide nautique et avec d’autres équipiers sélectionnés par la communauté True Sailor (Méditerranée, Bretagne, Guadeloupe, Seychelles, Asie du sud-est) ou même des croisières à thème comme la plongée ou la gastronomie. Quant aux balades nautiques, au départ de 40 ports de France en Atlantique et Méditerranée, sont des sorties à la journée notamment pour célébrer un événement.

True Sailor met en ligne 150 cours gratuit et 40 vidéos tutoriel mais on peut également suivre des cours de voile pour apprendre ou se remettre à niveau en 3 jours, en une semaine ou à son rythme.

 

Share via
Copy link
Powered by Social Snap