fbpx
Le poisson-clown peut voir son comportement modifié par trop de CO2 dans l'eau / Photo Pixabay CC0

À la une 15 janvier 2019

Trop de CO2 dans l’eau perturbe l’odorat des poissons

Une jeune physiologiste spécialiste des poissons, Cosima Porteus, de l’Université d’Exeter vient de publier, sur le site The Conversation, le résultat de ses recherches. Selon elle, Toujours plus de CO₂ dans les eaux perturbe l’odorat et le comportement des poissons.

Le poisson-clown perdu

Les océans absorbent environ un quart du CO2 de la planète. Cela accroît leur acidité. « Des études ont montré que ces altérations de la composition chimique de l’océan impactent le comportement de certains poissons, allant même jusqu’à être attirés par l’odeur de leurs prédateurs, explique la scientifique. Les poissons exposés à de fortes quantités de CO2 se montraient moins aptes à détecter huit des dix odeurs introduites (notamment celle de leur prédateur). Leur sens de l’odorat était réduit de moitié. »

Ainsi, elle cite en exemple, celui de « certains poissons-clowns qui s’aventurent-ils à nager près d’une rascasse, leur prédateur naturel » ou ceux qui « peinent parfois à retrouver leur anémone de mer, cet animal avec qui ils vivent en étonnante symbiose ».