fbpx
Image libre de droits

Découverte & Recherche 1 juin 2019

Tara Océans reprend la mer !

Le 23 mai dernier, la goélette scientifique de la fondation Tara Océans a repris la mer, en route pour une nouvelle expédition qui devra durer 6 mois.

Quel est le but de Tara Océans ?

La fondation Tara Océan est une organisation d’utilité publique entièrement dédiée à l’océan et à sa préservation. Grâce au bateau dédié à la fondation, une goélette nommée Tara, l’organisme organise régulièrement des missions en pleine mer, dans le but de récolter des données scientifiques liées à la santé des océans, afin de sensibiliser le public et les gouvernements face à l’urgence de la situation écologique.

La goélette Tara compte à son actif près de 11 missions réalisées, dont la première étude globale de l’écosystème planctonique ainsi qu’une étude des conséquences de la pollution plastique sur l’écosystème marin. La plus récente étude menée à ce jour a été réalisée entre 2016 et 2018, et portait sur la capacité d’adaptation des récifs coralliens au changement climatique. La fondation a ainsi signé plus de 70 publications scientifiques depuis sa naissance, et a permis la découverte de 100 000 nouvelles espèces marines.

Il est essentiel de préciser que l’association Tara Océans a été nommée Observateur spécial à l’ONU, ce qui lui octroie un statut de porte-parole officiel des états des océans mondiaux. Véritable plaidoyer citoyen, la fondation Tara se mobilise, années après année, pour une meilleure gestion et la préservation de nos écosystèmes marins.

 

 

Une nouvelle mission en vue

Partie le 23 mai dernier du port de Lorient, la goélette de la fondation Tara s’attardera cette fois-ci dans l’Atlantique Ouest, à proximité du continent européen. Cette nouvelle mission aura pour objectif de comprendre les flux des déchets plastiques au sein de l’océan : leurs provenances, leurs migrations ainsi que leurs formes. Il s’agira ainsi de comprendre la provenance des micro plastiques présents dans l’Atlantique, afin de proposer, à terme, des solutions pour enrayer cette problématique.

Toujours dans un but de sensibilisation, la goélette Tara fera escale dans plusieurs villes d’Europe, au cours de son périple de six mois. L’objectif sera de rencontrer le grand public afin d’animer des discussions et ateliers autour de la problématique de la pollution marine.

Cette mission permettra également aux scientifiques de la fondation de comprendre comment réagissent les organismes marins à la présence de ces micro-plastiques : les acceptent-ils ? Comment les organismes marins s’adaptent à cette situation ? Quelles sont les conséquences déjà constatables de la présence des micro-plastiques au sein des océans ? Sur quelles sources de pollution plastique faut-il concentrer les efforts ? Réponses dans six mois, au retour attendu de la goélette Tara.

Ed.W