À la une 22 mars 2019

Sea Shepherd réalise une campagne avec des affiches chocs !

L'ONG Sea Shepherd nous dévoile sa nouvelle campagne avec des affiches chocs !

Une tortue ou un phoque en pleine agonie, la tête emprisonnée dans un sac plastique, voici les affiches chocs de la dernière campagne en date de Sea Shepherd, la célèbre ONGI de protection des océans. Elles ont été réalisées en partenariat avec Tribal Worldwide Sao Paulo et dDB Guatemala. Ces photos se retrouvent sous la forme de posters placardés dans les rues, mais également dans les médias sociaux et digitaux, afin de multiplier les supports de diffusion.

 

Le slogan qui accompagne ces affiches est simple mais néanmoins percutant : « Le plastique que vous utilisez une fois torture les océans pour toujours ». Le message que cherche à faire passer Sea Shepherd concerne tout le monde et vise à sensibiliser les gens contre la pollution plastique des mers et des océans. En effet, chaque année, environ 12,7 millions de tonnes de plastique finit dans les océans. Des plaques de débris de plastique atteignant la taille de pays entiers (jusqu’à 3 fois la France) ont pu être observées. A ce rythme là, si rien n’est fait, les océans compteront, d’ici à 2050, plus de plastique que de poissons.

 

A travers ces affiches, Sea Shepherd veut mettre en avant le danger que peut représenter un simple sac en plastique. En effet, d’inoffensifs objets du quotidien peuvent représenter un véritable danger pour les animaux marins, allant jusqu’à mettre leur vie en péril. Il s’agit là de déclencher chez les gens une véritable prise de conscience concernant les conséquences catastrophiques de l’utilisation d’objets anodins. Ce fut le cas notamment pour les pailles en plastique que de nombreux pays commencent à interdire. L’ONGI veut nous faire réaliser que c’est avec de petits gestes que nous pouvons nous assurer que de terribles scènes comme celles représentées sur les affiches ne se produisent pas.

 

La visée de cette campagne est donc dans la lignée directe du credo du capitaine Alex Cornelissen, PDG de Sea Shepherd Global : « Ce que nous avons causé, nous devons maintenant le réparer. »

 

Ed.W