Tout est dit / photo libre de droit

Environnement 14 janvier 2021

Sans les océans, le changement climatique progresserait plus rapidement

L'océan a une grande incidence sur les changements qui se produisent dans notre atmosphère. Il possède notamment une force régulatrice qui permet de ralentir les effets du changement climatique.

Intro

Comment les océans stockent le CO2 ?

Le changement climatique, et particulièrement le réchauffement climatique, est principalement dû au CO2 que nous relâchons dans l’atmosphère, en brûlant des énergies fossiles. Depuis le début de l’industrialisation au XIXe siècle, la quantité de CO2 dans l’atmosphère a augmenté de 40 %. 

L’océan absorbe près d’un quart du CO2 relâché dans l’atmosphère. Dans la mer du Labrador et la mer du Groenland ainsi que dans les régions proches de la côte antarctique, de grandes quantités d’eau de surface chargées en CO2 s’enfoncent dans les profondeurs où le CO2 est stocké pendant de longues périodes. La majorité du CO2 stocké de cette façon depuis le début de la révolution industrielle mettra des siècles à revenir à la surface des océans. Une partie de celui-ci restera fixée dans les sédiments du plancher océanique.

Les océans ralentissent ainsi considérablement le changement climatique. La capacité de séquestration de CO2 n’est cependant pas illimitée, et elle varie au fil du temps. Par exemple, l’absorption de CO2 dans l’océan Austral a diminué entre 1980 et 2000, mais elle a augmenté dans les années qui ont suivi. L’océan ne se contente pas d’absorber une quantité considérable de notre excès de CO2 : il absorbe également presque la quasi-totalité de la chaleur supplémentaire résultant de l’effet de serre anthropique.