Faune & Flore 25 avril 2018

Première vidéo de supions en plein ébat sexuel

Sylvain Coudougnan et Jean-Pierre Segonnes ont filmé l'accouplement de sépioles atlantiques dans le bassin d'Arcachon

On les connaît plutôt cuisinés à la planche avec ail et persil. Les supions ont aussi une vie avant de finir dans notre assiette. Deux plongeurs du bassin d’Arcachon ont filmé les ébats sexuels de deux sépioles dimanche 22 avril. Les céphalopodes ont attendu la nuit pour s’accoupler. Sylvain Coudougnan et Jean-Pierre Ségonnes ont diffusé leur vidéo sur Youtube. « C’est une première » affirment-ils. Déjà une large centaine de personnes ont visionné les exploits des sépioles ne se doutant probablement être filmées.

Cette petite seiche d’une longueur de 5cm n’est pas un mollusque au stade enfant mais bien un animal ayant atteint sa taille adulte. Avec ses yeux globuleux, ses huit bras spécialisés pour la capture des proies et deux tentacules plus longs, la sépiole d’Atlantique est présente de la Mer du Nord au Maroc. Elle vit dans les eaux peu profondes et, si on ouvre l’oeil surtout de mai à septembre, on peut en trouver dans les cuvettes rocheuses à marée basse.

Madame est au-dessus

Le couple de sépioles atlantique surpris en plein acte sexuel dimanche soir dans le bassin d’Arcachon non loin du port de la Vigne s’attendait à une issue tragique. Lors de l’accouplement des supions, la femelle se positionne au-dessus du mâle dans le même sens que celui-ci qui l’étreint de ses tentacules munis de dix ventouses chacun.  Il introduit dans le corps de la femelle son premier tentacule gauche (modifié pour l’occasion) afin d’y déposer un sac de sperme. Les deux animaux s’aident, pour maintenir la position, de leur deux nageoires latérales arrondies. La fécondation est alors interne. Après l’accouplement, la femelle dépose ses oeufs dans un endroit sécurisé comme une coquille vide ou des algues. Elle les expulse, les enfouit sous le sable puis elle meurt. L’éclosion des oeufs orphelins se produit deux mois plus tard.

Après les images de Sylvain Coudougnan et de Jean-Pierre Ségonnes, l’assiette de supions à la persillade n’aura plus tout à fait la même poésie.

Gaëlle Richard