Un porte-conteneurs arrive, de nuit, au terminal de Bassens / Photo Laurent Theillet

À la une 14 mai 2018

Port de Bordeaux. 7,2 millions de tonnes en 2017

Le trafic du Grand Port Maritime de Bordeaux est de 7,265millions de tonnes en 2017. Un volume en légère baisse par rapport aux années précédentes. Alors que la saison des paquebots maritimes en escale en plein centre de Bordeaux débute, ce sont les hydrocarbures qui représente la moitié du volume du trafic portuaire bordelais.

En 2017, le trafic d’ hydrocarbures (à destination majoritairement du terminal d’Ambès) a été de 3,9millions de tonnes. Les hydrocarbures sont principalement importées, elles représentent 52% du trafic global. Les céréales, elles, sont surtout exportées, Bordeaux étant reliée à une région fortement productrice. Les céréales et graines oléagineuses, 20% du trafic global, ont représenté 1million de tonnes, sur les terminaux de Bassens et de Blaye.

En 2016, le trafic bordelais s’élevait à 7,8millions de tonnes. Il y a dix, le trafic bordelais était plus important. En 2008, il atteignait 9millions de tonnes. Ses deux trafics principaux, hydrocarbures et céréales, ont baissé.

La croisière, avec une petite cinquantaine d’escales de paquebots en 2018, représente environ 3% du volume global du trafic portuaire bordelais.