Le "Lapérouse" de la compagnie Ponant sera le premier yacht d'expédition de luxe avec un salon d'immersion sous-marine / Image Compagnie Ponant

Nautisme 4 juillet 2018

Ponant lance le premier yacht d’expédition doté d’un espace sous-marin multisensoriels

[Luxe]

L'unique croisiériste français se place en leader mondial de l'expédition de luxe avec son espace d'observation

Pour embarquer à bord des quatre navires de la compagnie Ponant, on prendra dans sa valise autant une veste de quart qu’une robe de soirée, des palmes autant que des talons aiguilles. L’unique croisiériste français, dans son ADN  d’expédition de luxe, lance une première mondiale: des yachts doté d’un espace sous-marin multisensoriels.

 

Les quatre navires de la série Explorer: le « Champlain », le « Lapérouse », le « Bougainville » et le « Kerguelen » seront doté du salon « Blue Eye ». Le premier sera le « Lapérouse » depuis juin. Ils sont spécialement conçus pour l’expédition sur toutes les mers du globe, aussi bien autour des pôles que sous les tropiques.

Des pôles aux tropiques

Ils proposent, dans les 92 cabines avec balcon privé ou des suites de 45m², des voyages actifs pendant lesquels on peut débarquer en Zodiac sur la banquise pour observer les ours polaires ou plonger avec les tortues des Galapagos.

Pour prendre le soleil ou débarquer en Zodiac, l’arrière du navire se déploie / Image Ponant

Avec 110 membres d’équipage aux petits oignons, un service digne d’un 5 étoiles et une gastronomie signée Alain Ducasse, l’expédition au bout du monde « là où les autres ne vont pas » scande le slogan de la compagnie Ponant, donne l’eau à la bouche et le vertige de l’aventure.

Les salons sont dignes d’un 5 étoiles / Image Ponant

A chaque voyage, des guides-naturalistes experts des zones où navigue le bateau accompagnent les voyageurs lors des sorties ou donnent des conférences.

Explorer la biosphère depuis le salon

L’espace Blue Eye, dont l’architecture est issue du biomimétisme, permet, très confortablement installé, d’observer tout ce qui eut se passer sous la surface. Le salon, dessiné par Jacques Rougerie, architecte académicien passionné de la mer, projette en temps réel les images de ce qui se passe sous l’eau grâce à trois caméras stratégiquement placées sur la coque du bateau. Les images sont alors projetées sur les murs.

L’espace permet une immersion dans le monde sous-marin / Image Ponant

La mise en scène du son et le design sonore ont été confiés au compositeur Michel Redolfi. Même les sièges peuvent vibrer selon la musique pour que les auditeurs soient « à l’unissons avec les animaux marins ». Ceux-ci, s’ils évoluent près de la coque du navire, pourront être vus depuis le salon Blue Eye.

Pour s’offrir le luxe de s’imaginer dans la peau de Jean-François de la Pérouse, Samuel de Champlain ou de Louis-Antoine de Bougainville, il faudra débourser entre 3.200 euros (7 nuits en mer du Nord) et 7.800 euros (14 nuits autour de Bali).

Gaëlle Richard