Sport 1 décembre 2020

Naufrage et sauvetage de Kevin Escoffier (Vendée Globe)

Troisième de la course, Escoffier avait déclenché sa balise de détresse lundi 30 dans l'après-midi alors qu'il naviguait dans les 40es Rugissants, une zone connue pour ses déferlantes et vents violents.

Intro

Le déroulé de la journée du 30 novembre

Le skipper français originaire de Saint-Malo, Kevin Escoffier, troisième au classement du Vendée Globe, se situait, en ce 22e jour de course, dans les 40es Rugissants, à 550 milles dans le Sud-Ouest du cap de Bonne Espérance (Afrique du Sud).

Mais, lundi 30 novembre, à 14 h 46, le skipper du bateau PRB, a déclenché sa balise de détresse, parvenant à préciser à la direction de course que son bateau était en train de se remplir d’eau et de couler.

Suite à son appel Mayday, Jacques Caraës, le directeur de course, a déclenché les secours et demandé à Jean Le Cam de faire route vers Kevin Escoffier.

Quelques heures plus tard, Jean Le Cam est arrivé sur zone, et a confirmé la présence de Kévin Escoffier à bord de son radeau de survie. Peu après 19 h, la direction de course informait qu’elle avait demandé à Yannick Bestaven, Boris Hermann et Sébastien Simon de se dérouter pour prêter main forte à Jean Le Cam dans l’opération de sauvetage.

Dans la nuit, après onze heures d’attente, Kevin Escoffier est récupéré sain et sauf par Jean Le Cam.