fbpx
Photo Gaëlle Richard

Patrimoine 14 juin 2018

L’Hermione et le Musée Mer Marine ensemble

L'Hermione et le Musée Mer Marine de Bordeaux signent un partenariat: billetterie jumelée, réparation des bateaux du musée à Rochefort, présence de pièces de l'Hermione au musée...

A l’occasion de l’escale bordelaise de la frégate Hermione à Bordeaux, l’association Hermione-Lafayette et le Musée Mer Marine (MMM) de Bordeaux ont signé un partenariat. Ces deux lieux incontournables du tourisme maritime néo-aquitain mettent en commun savoirs et patrimoine. Derrière le papier paraphé, une histoire de personnages qui croient en leurs rêves. Concrètement: une billetterie commune, des bateaux anciens rénovés par des jeunes en formation, une visibilité plus large du patrimoine maritime.

Echange de pièces du patrimoine maritime

L’Hermione enrichira la scénographie du musée à travers la présence de pièces en lien avec la frégate et, réciproquement, des pièces du musée seront visibles sur le circuit de visite de l’Hermione à Rochefort.

Norbert Fradin et Olivier Pagezy ont signé le partenariat / Photo G. R.

Le musée fera rénover ses bateaux dans la forme de radoub de Rochefort, bénéficiant du savoir-faire de l’association Hermione-Lafayette en matière de construction maritime à l’ancienne. Le fondateur du musée, Norbert Fradin, passionné d’art et d’architecture porte un regard avisé sur ce bateau.

« J’ai découvert l’Hermione lors d’une navigation vers l’île d’Aix. Je reste admiratif de la prouesse technique de cette construction. »

Le musée hors les murs du MMM possède un 6MJI, Cupidon fou, ancienne propriété du Baron Philippe de Rothschild construit en 1929 et classé Monument Historique depuis 2011. Cette bête de course dans années 30 sera rénovée par le savoir-faire des personnes formées par l’expérience de l’Hermione. « Cette initiative aura non seulement pour objectif la remise en état d’un navire classé, mais veillera également à y associer des chantiers d’insertion et de formation du territoire, afin d’assurer une transmission » a précisé lors de la signature, sur l’Hermione, Norbert Fradin, fondateur du Musée Mer Marine.  L’association Hermione s’engage de plus en plus dans la formation des jeunes et moins jeunes avec Hermione Academy, reconnue comme organisme de formation.

Sur l’Hermione tout, sauf les mâts, a été fabriqué selon les techniques du XVIIIe siècle / Photo G.R.

L’AmericaII, ancien bateau de Marc Pajot, sera également rénové en Charente-Maritime avec la collaboration d’Aérocampus, campus spécialisé dans la maintenance aéronautique et navale situé en Gironde.

A Rochefort, l’association Hermione développe son offre touristique pour renouveler le plaisir du public. Avec près de 200 000 visiteurs en 2017 et plus de 4,5 millions depuis le début de sa reconstruction, l’association se donne pour objectif d’accueillir davantage de curieux et de passionnés dans les années à venir. La billetterie jumelée avec le MMM sera un de ses axes de levier pour augmenter sa fréquentation.

Croire en ses rêves

Olivier Pagezy, président de l’association Hermione-Lafayette, estime « évident » ce partenariat car il « est fondé des valeurs communes: l’amour du patrimoine maritime mais aussi l’engagement et la liberté car ces deux projets sont privés même s’ils travaillent avec des partenaires publics. »

Rappelons que la construction de la réplique de la frégate qui emmena Lafayette outre-Atlantique a pris 12 ans. Si, au début de la construction, quelques 5.000 personnes soutenait le projet, ils étaient des milliers et des milliers en 2015 lors de la navigation de quatre mois vers l’Amérique. Olivier Pagezy souligne « la ténacité et l’envie de croire en un projet fou ».

« Avec le Musée Mer Marine, nous nous rejoignons. Hermione et le Musée sont deux histoires d’hommes et de femmes qui croient en un rêve et qui l’ont réalisé. »

L’association Hermione cherche à se rapprocher des grands acteurs touristiques aquitains pour ouvrir son champ d’actions.

G. R.