Protéger la faune et la flore sauvage

Environnement 5 novembre 2020

Les pays au chevet des espèces menacées

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, un accord créé dans le but de ne pas menacer la survie des espèces concernées par le commerce international.

Fonctionnement et organisation

La CITES oblige d’obtenir des autorisations administratives pour tout type d’échanges. Elle répertorie 3 annexes, regroupant différentes espèces. L’annexe I concerne les animaux menacés d’extinction, l’annexe II les espèces pas nécessairement menacées, mais dont le commerce doit être réglementé, et l’annexe III regroupe les espèces protégées par une Partie, qui demande de l’aide aux autres Parties afin de contrôler les exportations.

Convention stricte s’il en est, elle est doublée dans l’Union Européenne par une réglementation encore plus stricte, que l’on nomme « règlement CE 338/97 ».

En ce qui concerne le financement, l’administratif est assuré par le fonds d’affectation spéciale CITES, approvisionné par les contributions des Parties (barème ONU). Ce fonds est doublé pour les autres dépenses par des financements externes (organisations intergouvernementales, non gouvernementales, sociétés et autres donateurs).

Plus d’informations sur le site : cites.org

Ed.W