Le Président de la République Emmanuel Macron aux Assises de la mer © ILAGO

Économie 19 décembre 2019

Les Assises de la mer : que s’est-il dit ?

Depuis quinze années, les Assises de l’économie de la mer sont devenues le rendez-vous annuel de tous les acteurs du secteur maritime Français. Issus des quatre coins de la filière, ce sont dirigeants, ingénieurs maritimes, responsables administratifs et décideurs publics et politiques, qui se donnent rendez-vous pour échanger durant deux jours autour de sujets importants du domaine.

Qui était présent ?

Le Président de la république au Corum de Montpellier, ©ecologique-solidaire.gouv.fr

Organisé par Ouest-France et le Marin, en partenariat avec le Cluster Maritime Français et avec le soutien de nombreux partenaires publics et privés, la 15ème édition des Assises de la mer, s’est tenues les 3 et 4 décembre 2019 au Corum à Montpellier. Elles ont réuni environ 1600 participants, issus de toute la filière maritime de France, qui ont devisé autour du thème principal suivant : élargir les horizons.


Que s’est-il dit ?

Edition 2019 – Elargir les horizons

Marquée par la présence du Président de la République, Emmanuel Macron, cette quinzième édition à été l’occasion d’entendre les engagements du gouvernement sur les plans de la préservation de la biodiversité, sur le renforcement de la sécurité maritime et sur les innovations dans le secteur maritime. À la suite de son discours le Président de la République a participé à des échanges autour d’une première table ronde, avec de grands noms de la filière maritime. Françoise GAILL, vice-présidente de la Plateforme océan et climat, Hervé GUILLOU, président directeur général de Naval Group et président du Groupement des industries de construction et activités navales (GICAN), Philippe LOUIS-DREYFUS, président du Conseil de surveillance de Louis Dreyfus Armateurs, Rodolphe SAADÉ, président directeur général de CMA CGM, Charlotte SCHŒLINCK, cofondatrice Lisaqua, Yanis SOUAMI, président du Sinay,… étaient notamment présents.

Assises de la Mer ©DR

Quels sujets ont été abordés ?

La suite des Assises de l’économie de la mer ont permis d’assister et de participer à différentes tables rondes et ateliers qui ont permis de compléter les sujets abordés par le Président Emmanuel Macron. Énergies marines renouvelables, développement économique, innovations techniques, transport, recherche scientifique, les richesses de la mer sont aussi nombreuses que le nombre de sujets abordés.

Quel est le positionnement d’Emmanuel Macron ?

Le Président Emmanuel Macron ouvre ces assises de la mer 2019 par un discours de près d’une heure, l’occasion de rappeler les engagements du gouvernement, dans les domaines importants du secteur maritime. Monsieur Macron a entamé son discours en rappelant l’importance et l’urgence d’agir face au réchauffement climatique et au risque encouru par une exploitation toujours plus massive des ressources marines. Afin de mettre en place des solutions actives en matière de préservation de la biodiversité, le Président de la République, annonce la création d’une station de recherche sur l’île Eparses en 2020 et le lancement d’un programme de recherches mené par le CNRS et Lfreme, autour des océans et du climat.

Le discours du Président, ©Palais de l’Élysée

Quel sont les solutions pour l’avenir ?

Emmanuel Macron a rappelé que la France se doit de montrer l’exemple en matière de préservation de sa biodiversité maritime. Pour cela, malgré des efforts déjà entrepris ces dernières années, le Président affirme l’objectif de couvrir 30 % de nos espaces maritimes en 2022. Emmanuel Macron souhaite également faire de la France un exemple en terme d’électricité verte, grâce à nos 20.000 km de côtes. Le gouvernement à donc lancé la création d’un parc Eolien à Saint Nazaire, et affirme l’objectif ensuite d’en créer un nouveau, soit l’équivalent de 1 gigawatt de puissance de plus par an.

L’engagement écologique passe également par le développement d’une flotte plus verte, modernisant les bâtiments maritimes français, pour réduire le taux d’émission de CO2 provenant des navires. L’accent sera mis sur le nombre de bateaux fonctionnant au GNL, gaz naturel liquéfié, avec des aides fiscales ou directes pour entamer cette transition.

Le Président de la république, a également affirmé son souhait de moderniser la sécurité maritime et confirmé la commande récente de six nouveaux patrouilleurs qui prendront le chemin de l’Outre-mer.
Enfin Emmanuel Macron a rendu hommage à l’engagement des sauveteurs en mer, qui risquent chaque jour leur vie. Il a annoncé le triplement du financement de la Société nationale de Sauvetage, le portant à 11 millions d’euros pour l’année 2020.

Ed. W.