TSUNAMI
  • Save

Découverte & Recherche 22 octobre 2021

Les 5 plus gros tsunamis

Nom qui vient du japonais, le tsunami désigne une onde ou vague d’origine marine. Elle est le plus souvent le résultat d’une secousse sismique mais peut avoir d’autres causes. Glissement de terrain, avalanche sous-marine, phénomènes météorologiques, éruption volcanique peuvent être à l’origine de raz-de-marée.

Phénomène naturel impressionnant mais aussi désastreux, les tsunamis inquiètent d’autant plus lorsqu’ils frappent les zones côtières où la densité démographique est particulièrement marquée.

La grande majorité des tsunamis naissent dans l’océan Pacifique (75 %) et le reste dans l’océan Indien.

Le top 5 des tsunamis

1. Le tsunami de Lituya

En 1958, un méga tsunami d’une hauteur de 523 mètres de haut (plus que deux fois l’empire state building), le record mondial, est survenu dans la baie de Lituya en Alaska. Cette vague titanesque est le résultat d’un séisme de 8.3 sur l’échelle de Richter qui a provoqué un glissement de terrain à l’origine de la vague monstrueuse.

2. Le tsunami de Valdivia

Le tsunami qui résulte du séisme le plus puissant jamais enregistré (9.5) a frappé le sud du Chili en 1960, à Valdivia. Il a été ressenti sur tout le Pacifique. Des vagues d’une hauteur de 5 mètres ont tout détruit sur leur passage. Les pertes humaines : 5700 morts au Chili, 61 à Hawai et 142 au Japon.

3. Le tsunami des îles Mindanao et Sulu

Dans la nuit du 17 août 1976, peu après minuit, un séisme de 7.9 suivi d’un raz-de-marée, touche les îles philippines de Mindanao et Sulu. Les gens seront piégés dans leur sommeil par des vagues atteignant les 5 mètres. Le bilan est lourd, les pertes humaines s’élèvent de 5000 à 8000 (bilan réel). On considère ce tsunami comme un des désastres naturels les plus graves.

4. Le tsunami du siècle

Tout le monde garde en mémoire le tsunami du siècle, celui du 26 décembre 2004. Son origine est un tremblement de terre de 9.1 sur l’échelle de Richter dont l’épicentre était à 30 km des côtes de l’île indonésienne de Sumatra, dans l’océan Indien. C’est le plus long raz-de-marée jamais recensé, 1300 km de longueur. Le résultat est 230.000 morts dont 170.000 sur l’île de Sumatra. Ce méga séisme frappe la ville d’Aceh au nord de l’île provoquant un gigantesque tsunami qui va toucher les côtes de Somalie. Aucune alerte n’avait été donnée. L’Institut Géologique Américain USGS considère que c’est une des pires catastrophes naturelles. Le séisme à l’origine du tsunami aurait dégagé une énergie qui correspond à 23.000 bombes comme celle lâchée sur Hiroshima.

5. Le tsunami de Tohoku

Le tsunami de 2011 sur la côte Pacifique ouest japonaise a eu un double impact. A l’origine, un séisme de 9.0 situé à environ 25 km de profondeur qui va engendrer un gigantesque vague. Sa vitesse de 800 km/heure avec des vagues de 10 mètres de haut a atteint Tohoku frappant de plein fouet la centrale nucléaire de Fukushima et provoquant une fuite du réacteur. Au-delà des pertes humaines et des 452.000 sans abri, la catastrophe a été immense sur le plan écologique. En effet, on le considère comme le plus gros accident nucléaire depuis Tchernobyl. Le coût s’élèvera à 5 milliards de dollars.

Les plus vieux tsunamis

Si ces tsunamis ont marqué notre siècle, le phénomène des tsunamis est aussi vieux que notre planète. Plus de 66.000.000 d’années auparavant, une météorite aurait provoqué un énorme tsunami à l’origine de l’extinction des dinosaures dans la région de l’actuel Yucatan. Dans l’Antiquité, l’île de Santorin a été engloutie en partie par un gigantesque tsunami faisant aussi disparaître la civilisation minoenne en Crète. En 1755, un séisme de 8.7 au large de Lisbonne va engendrer un énorme tsunami qui frappera l’Angleterre, le Maroc et même l’Amérique. Et enfin, l’éruption du Krakatoa qui a frappé les imaginations en élevant le niveau de la mer de 40 mètres dans la zone concernée.

TSUNAMI
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap