Économie 29 novembre 2018

Le Ponant teste la voile rigide des Chantiers de l’Atlantique

La voile rigide SolidSail pourrait apporter des gains autant environnementaux qu'économiques

Le bateau d’exploration de luxe Le Ponant, de la compagnie éponyme, teste la voile rigide des Chantiers de l’Atlantique. La compagnie Ponant est leader mondial de l’expédition de luxe et unique armateur français de navires de croisières. Les Chantiers de l’Atlantique , à Saint-Nazaire, leader de la construction maritime, ont initié, il y a deux ans, le projet Silenseas de navires à propulsion vélique.

La voile a déjà été testée sur des voiliers plus petits.

Moins énergivore

L’intérêt d’utiliser cette voile rigide est de diminuer la consommation d’énergie. « Nous sommes convaincus que le système de propulsion Solid Sail  peut représenter une solution d’avenir pour les navires à passagers du futur, en permettant des gains importants d’exploitation tant sur le plan écologique qu’économique. Nous avions déjà réalisé des tests avec une version réduite de la voile sur le monocoque de Jean Le Cam, skipper du Vendée Globe » affirme  Laurent Castaing, Directeur Général de Chantiers de l’Atlantique. Il promet une « réduction significative de la consommation d’énergie liée à la propulsion des navires ».

Testé sur une seule voile

Pour le moment, la voile SolidSail est en phase de test avec un seul élément sur le mât avant du Ponant. Le prototype sera testé pendant une année sur le voilier de la compagnie.

Cet essai doit donc permettre de valider le concept et mesurer ses performances en conditions réelles d’exploitation.