Une éponge de mer, Rhabdastrella globostellata, comme celle existant avat les premiers organismes / Photo réseau Doris

À la une 23 octobre 2018

Le plus vieil animal sur Terre est une éponge de mer

Des chercheurs de l’Université de Californie ont trouvé des molécules leur permettant d’affirmer que le plus vieil animal trouvé sur Terre est une éponge de mer. Ils ont publié, en avril 2018, les résultats de leurs recherches dans la revue Nature ecology&evolution. En 2016, le MIT (Massachusetts Institute of Technology) avait lui aussi trouvé une molécule d’éponge de mer datant de 640 millions d’années.

Une présentation de la découverte des chercheurs du MIT concernant les éponges (voir l’article ci-dessous) il y a quelques années. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle avec deux barres horizontales en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître, si ce n’est pas déjà le cas. En cliquant ensuite sur l’écrou à droite du rectangle, vous devriez voir l’expression « Traduire les sous-titres ». Cliquez pour faire apparaître le menu du choix de la langue, choisissez « français », puis cliquez sur « OK » © Massachusetts Institute of Technology (MIT)

Avant même les premiers organismes

La découverte des paléontologues de l’université Riverside en Californie, ajoute une nouvelle preuve sur l’origine de la vie sur Terre. Les chercheurs de l’équipe de Gordon Love ont cherché une molécule (stéroïde) dans différentes roches. Ils l’ont traquée dans les roches d’Oman, dans celles trouvées en Sibérie et en Inde datées entre 660 et 635 millions d’années. Ils ont trouvé sa présence dans des sédiments datant d’un peu plus de 630 millions d’années. Cette molécule n’est associée qu’à l’éponge de mer. Elle était donc présente sur Terre avant l’explosion cambrienne qui a engendré les premiers organismes multicellulaires.

L’éponge, ancêtre de notre système nerveux?

L’éponge ressemblerait à notre système nerveux. « Le génome des éponges de mer possède un nombre important de composantes en commun avec celles des synapses humaines » affirme Futura Sciences.

De là à déduire que nos nerfs ne sont qu’éponge…