Déverser ses eaux usées

Environnement 29 octobre 2020

Le Japon prêt à rejeter l’eau contaminée de la centrale de Fukushima

Le Japon va prochainement officialiser sa décision de rejeter à la mer l'eau contaminée issue de la centrale nucléaire de Fukushima.

Quels sont les projets du Japon ?

Cette eau contaminée vient des nappes souterraines, de la pluie et des injections indispensables pour le refroidissement des noyaux des réacteurs nucléaires qui sont entrés en fusion après le tsunami. Cette dernière a été refiltrée à maintes reprises pour éliminer les substances radioactives présentes, mais pas du tritium. Cette matière ne disparaît pas avec les techniques actuelles. Elle n’est pas dangereuse pour la santé qu’à une certaine dose.

Les capacités de stockage sur place commençant à être complètes et pleines, les autorités nippones pensent à d’autres solutions pour remédier à ce problème. Vers le début de l’année 2020, des professionnels chargés par le gouvernement avaient conseillé le rejet dans l’océan. Cette pratique est relativement courante dans l’archipel nippon et à l’étranger sur des équipements et dispositifs nucléaires en activité. En dépit des oppositions, le gouvernement nippon envisage de rejeter dans l’océan les eaux contaminées provenant des opérations de refroidissement des réacteurs ravagés de la centrale nucléaire de Fukushima.

Selon la presse japonaise, une décision officielle conforme au souhait du premier ministre Yoshihide Suga, sera prise avant la fin octobre. Comme l’opération requiert une estimation et évaluation des travaux par l’ARN (Autorité de Régulation nucléaire), ces derniers ne devront pas démarrer avant deux ans.