fbpx
Via presse-citron.net

Découverte & Recherche 8 mai 2019

La Lune : un ancien océan de magma terrestre ?

Voici les explications de cette théorie.

La revue Nature Geoscience vient de publier une étude menée par des chercheurs sur la formation de la Lune. Elle serait issue en partie d’un océan de magma terrestre.

Les origines de la Lune

Voici ce que l’on sait de la naissance de la Lune : imaginez la Terre il y a 4,5 milliards d’années, alors qu’elle n’est qu’une proto-planète. Vient alors la percuter un planétoïde nommé Théia, avec lequel des morceaux de la Terre fusionnent pour donner la Lune. Ceci n’est évidemment qu’un petit résumé du phénomène qui s’est produit alors.

La revue Geoscience s’est penchée sur ce phénomène, pensant que cette théorie manquait de quelques explications supplémentaires. Alors, avec des simulations informatiques très au point, il s’avère que si cela est vrai, la plupart des matériaux lunaires proviennent de ce fameux planétoïde. Or, des études précédentes ont montré que les compositions chimiques de la Terre et de la Lune se ressemblaient étrangement.

Comment cela peut-il s’expliquer ?

L’océan de Magma terrestre

L’hypothèse des scientifiques est la suivante : l’impact a eu lieu 50 millions d’années après la formation du Soleil. On sait qu’à ce moment-là un océan en fusion se trouve sur notre monde. Les simulations informatiques montrent alors un impact qui ferait littéralement éclabousser dans l’espace une partie de ce magma.

Les chercheurs, voyant cela, et s’apercevant que les températures du fameux magma étaient bien plus élevées que celles du matériau rocheux du planétoïde, comprennent qu’a eu lieu une augmentation du volume des éclaboussures de magma dans l’espace. Et, pendant ce même temps, la plus grande partie des brisures de notre proto-planète retombaient sur la Terre.

Ils en concluent donc que l’immense nuage de matière en fusion représentant les éclaboussures de magma est resté en orbite et a ainsi formé la Lune.

Une théorie des plus probantes

C’est une théorie qui n’est pas si farfelue qu’elle peut sembler l’être. En effet, elle concorde avec la composition de chaque élément concerné. Ici, environ 80% de la Lune est faite de matériaux proto-terrestres. Alors que, lors des théories précédentes, elle était constituée de 80% de matériaux de l’impacteur.

La première théorie était presque bonne : Théia serait bien l’impacteur. Restait à trouver le moment de l’impact.

 

 

Vous en apprendrez encore plus sur le site de la revue Nature Geoscience.

Ed.W