Via 20minutes.fr

Environnement 5 juillet 2019

La Garonne commence ici !

Au vu de l'urgence de la situation écologique actuelle, de nombreuses initiatives porteuses de changements émergent aux quatre coins de la France.

C’est également le cas de la ville de Bordeaux, qui a lancé sa campagne de sensibilisation « La Garonne commence ici ».

L’état des réseaux d’assainissement inquiète

Pour comprendre la démarche de cette campagne, il est essentiel de comprendre que la ville de Bordeaux compte près de 4 200 km de réseaux d’assainissement. Ces derniers font circuler les eaux usées jusqu’aux six stations d’épuration dont dispose la ville, eaux qui finiront leur parcours dans la Garonne.

Le problème ? Chaque année, ce réseaux sous-terrain transporte également des déchets solides, n’ayant pas leur place au sein du système d’assainissement : lingettes, couches pour bébés, cannettes, etc. Ces déchets solides, jetés à terre ou directement dans les toilettes, terminent leur course dans les stations d’assainissement, ce qui a pour effet d’en boucher les pompes… Avant d’atterrir directement dans la Garonne. Il ne s’agit malheureusement pas d’incidents isolés : chaque année, ce sont près de 200 millions de mégots de cigarette qui sont jetés par terre, avant d’être redirigés vers les bouches d’égout, et donc dans le fleuve.

Une campagne de sensibilisation initiée par la ville

 

Via sudouest.fr

 

C’est donc en réponse à ces incivilités que la Métropole de Bordeaux a lancé une campagne de sensibilisation qui s’établira au sein des quatre coins phares de la ville. L’initiative sera mise en place entre juin et septembre 2019 : les bouches d’égout seront accessoirisées d’une plaque stipulant « Ne rien jeter, la Garonne commence ici ». En plus de cela, des affiches seront placardées aux quatre coins de la ville, des dessous de verre à message seront distribués dans les bars, et diverses prestations artistiques seront organisées à proximité des bouches d’égout. La ville espère ainsi sensibiliser ses citoyens à la nécessité de jeter les déchets dans les poubelles, et non plus directement dans la rue.

 

Bien évidemment, les eaux polluées par les déchets de la Garonne finiront leur parcours directement au sein de l’Océan, et se rajouteront aux millions de tonnes déjà présents, responsables de l’extinction progressive de la biodiversité marine.

Ed.W