La proue du roulier est littéralement enfoncée dans la coque du porte-conteneurs / Photo A.Groyer - Marine Nationale

Environnement 8 octobre 2018

La collision entre deux navires en Corse engendre une pollution

[en images]

Un navire roulier a percuté un porte-conteneurs au mouillage, perforant sa coque. Du fuel de propulsion s'échappe de ses soutes

Une collision entre un navire roulier et un porte-conteneurs a eu lieu dimanche vers 7h30, à 28km au nord du Cap Corse. Une pollution au fuel est en train de s’étendre en Méditerranée. Le roulier tunisien Ulysse a percuté le porte-conteneurs chypriote CLS Virginia alors au mouillage.


« Le ruban de pollution de fuel de propulsion du navire, de 300 mètres de large sur moins d’un kilomètre de long, est à peu près stable », a déclaré la préfecture maritime à Toulon, dimanche soir. Les moyens de lutte contre la pollution, venus de France et d’Italie ont été engagés. Les opérations de dépollution ont débuté ce lundi matin.

La lutte contre la pollution engagée

La proue de l’Ulysse a perforé la coque du porte-conteneurs jusqu’à la cloison d’abordage, dans le flanc tribord du porte-conteneurs, navire de 294 mètres mis en service en 2005.

Les équipes font leur possible pour limiter la pollution marine.

Sur place, se trouvent:

  • l’Abeille Flandre, remorqueur de haute mer, et le Jason, bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution. Leur rôle: en protection des deux navires et veiller à la surpollution autour de la zone de collision
  • les remorqueurs italiens Bonassola et Nos Taurus pour traiter la traînée d’hydrocabures
  • l’avion Falcon 50 de la MarineNationale pour la surveillance depuis les airs.

Une collision étonnante

Le navire roulier traçait la route de Gênes, en Italie, à Tunis. Le porte-conteneurs attendait au mouillage.

Grâce à l’AIS on voit nettement que Ulysse et CLS Virginia sont l’un sur l’autre et que les secours sont sur place / Image Capture écran de Vessel Finder, lundi 8 octobre à 11h30

La collision est étonnante car ces navires sont dotés de l’AIS (Automatic Identification System). Ce système international permet de connaître la position des navires et de donner la sienne. Il est parfois équipé d’un système anti-collision. Les plaisanciers en sont souvent équipés.

La SNSM édite un rappel de « l’AIS pour les nuls »

La station de sauvetage en mer de la SNSM de Bandol, très active en terme de production pédagogique sur la navigation, vient de publier un article explicatif sur ce système. Sans pointer du doigt qui que ce soit, la SNSM méditerranéenne détaille le fonctionnement et les avantages de l’AIS.

Désincarcérer le porte-conteneurs

Le roulier tunisien a éperonné le porte-conteneurs. Photo A.Groyer – Marine Nationale

« Il faudra procéder à la désincarcération du porte-conteneurs », indique la préfecture maritime de Méditerranée. Les deux navires devraient ensuite rejoindre un port, en étant soit remorqués, soit escortés. Une enquête judiciaire devra déterminer les responsabilités individuelles et collectives.

 

Gaëlle Richard