fbpx
Image libre de droits

Littoral 7 mai 2019

Eol : le musée de Saint Nazaire dédié à l’éolien en mer

Le premier site touristique en France à être dédié à l'éolien en mer a ouvert ce 9 février à Saint-Nazaire.

Suivez-nous dans une visite immersive et pédagogique de ce musée des nouvelles technologies éoliennes.

Pourquoi un tel musée ?

Il faut rappeler, avant toute chose, que la ville de Saint-Nazaire en particulier, et les Pays de la Loire en général, sont de véritables avant-gardistes concernant le développement des énergies marines renouvellables. Saint-Nazaire accueillera en 2020 le tout premier parc éolien en mer de France, une ocassion rêvée de faire découvrir cette technologie au grand public, parfois peu enthousiaste à l’idée de modifier durablement ses paysages légendaires avec l’arrivée d’éoliennes marines.

Il s’agit ainsi de sensibiliser le public à l’utilité de l’installation d’un tel parc, tout augmentant le capital sympathie de la population locale pour ces nouvelles technologies. Le musée EOL propose ainsi un parcours immersif d’une durée d’environ 45 minutes, ponctué par quatre grands axes : « Le Dieu Eole règne en maître », »L’électricité, c’est la modernité ! », suivi de « Mais comment en produire plus et mieux ? « , avant d’achever la visite sur une vue à 360° sur le toit de la terrasse panoramique du musée.

Pourquoi l’éolien en mer ?

Avec ses 11 millions de kilomètres carré de zone maritime, la France s’impose comme une candidate de choix à l’implantation de ces nouvelles sources d’énergie. La création et le développement de ce secteur permettraient de relancer l’économie du pays, en créant de nouveaux marchés et de très nombreux emplois. L’urgence de la transition écologique planant au-dessus du paysage européen, l’installation de parcs éoliens en mers peut ainsi apparaître comme une des solutions les plus viables, à la fois pour l’environnement que pour l’économie de la métropole. Les éoliennes en mer ont l’avantage de bénéficier de vents bien plus puissants qu’au centre du pays, boostant ainsi leurs capacités ainsi que leur rentabilité.

Quelles réserves faut-il émettre ?

Cette technologie est à l’heure actuelle, bien trop récente pour que de véritables études sur les impacts directs sur l’environnement marin. Il est ainsi essentiel de comprendre la potentielle dangerosité des éoliennes marines pour les poissons vivant aux alentours, ainsi que pour les oiseaux côtiers, par exemple.

Ed.W