fbpx
Le "poumon vert" de la planète en danger // Photo via Pexels

Environnement 10 septembre 2019

En quoi la perte de la forêt Amazonienne impactera l’eau et le climat en général ?

Impossible ces dernières semaines de passer à côté de cette triste nouvelle : d’immenses incendies, directement reliés à la déforestation, ravagent en ce moment la forêt Amazonienne. Bien malheureusement, de nombreuses conséquences négatives sur le climat et l’eau sont à prévoir.

La santé des populations est mise en danger

Ces immenses feux ont pour conséquence de rejeter dans l’atmosphère une quantité impressionnante de monoxyde de carbone et de particules fines, qui atteignent rapidement les grandes villes environnantes, poussées par des vents forts. Ce phénomène a de graves conséquences sur la santé humaine, et certaines villes, telles que Sao Paulo, ont eu la mauvaise surprise de se retrouver plongées dans le noir en pleine journée, le soleil ayant été masqué par l’apparition d’immenses nuages formés par des particules fines. Les urgences de ces villes ont été surchargées de patients ayant eu des troubles respiratoires graves.

Le cycle naturel de l’eau est perturbé

Ainsi, en Amazonie, l’immense majorité des pluies est directement reliée à l’évaporation de l’eau présente et retenue dans la forêt. La disparition des milliers d’hectares d’arbres entraîne ainsi un dérèglement de ce cycle vertueux, ce qui pourrait provoquer à terme un assèchement grave des pays environnant l’Amazonie. Cette situation va entraîner une disparition progressive des arbres, qui ne recevront plus une quantité suffisante d’eau de pluie, nécessaire pourtant à leur survie ainsi qu’à leur développement.

L’effet de serre est amplifié

Qui dit moins d’arbres, dit forcément moins d’oxygène sur terre, et plus de carbone qui ne sera pas absorbé par la respiration des forêts. Une augmentation de l’effet de serre est donc à prévoir, puisque les arbres de la forêt amazonienne ne pourront plus jouer leur rôle de purification, et cela étant dû au fait de leur disparition progressive. Plus encore, puisque le cycle de l’eau est perturbé, comme nous venons de le voir, la forêt amazonienne ne sera plus en mesure de rafraîchir l’atmosphère comme elle en était capable autrefois. La diminution de ses capacités de fonctionnement, dû aux nombreux feux de forêt, entraînera ainsi indéniablement un déséquilibre profond des écosystèmes, déjà grandement fragilisés.

Des conséquences sur l’approvisionnement en eau

L’ensemble de ces conséquences impacteront à coup sûr la santé générale de la planète, entrainant de ce fait un assèchement des fleuves et rivières, qui ne seront plus correctement approvisionnées en eau de pluie. Cette situation impactera ainsi directement l’approvisionnement mondial en eau, qui dépend largement du cycle fermé de l’eau.

Ed.W