Via la-spa.fr

Faune & Flore 26 avril 2019

En chine, les porte-clefs sont vendus vivants

Il s’agit d’un scandale pour les défenseurs du bien-être animal, qui fait réagir les réseaux sociaux depuis plus d’un an : en Chine, des animaux, tortues, serpents, lézards, poissons, sont enfermés vivants dans de petites poches plastiques remplies d’eau sur-oxygénée et saturée de nutriments, dans le but d’être utilisés comme porte-clefs. Bien évidemment, ces animaux finissent par dépérir d’asphyxie au bout de quelques jours, au terme d’une longue agonie.

Il est important de souligner qu’il n’existe en Chine aucune loi ne protégeant le bien-être des animaux considérés comme  » de compagnie », à l’inverse des animaux sauvages. Ces pratiques, bien que douteuses d’un point de vue éthique, sont donc parfaitement légales aux yeux de la loi.

 

 

Où en est-on aujourd’hui ?

Bien, malheureusement, cette pratique est toujours d’actualité en Chine, malgré la vague de protestation déferlant aux quatre coins du monde par les associations de protection animale. Ces objets de torture sont toujours très appréciés par les jeunes Chinois qui y voient un accessoire de mode. Il est donc très peu probable que la vente de ces objets soit réprimande par une legislation chinoise dans les mois, voir les années à venir.

Seul point positif à l’horizon, le nombre grandissant de vendeurs qui précisent aux acheteurs de libérer les animaux après plusieurs heures, bien que ces attentions soient minimes face à l’ampleur du problème.

Ed.W