À la une 23 avril 2018

En Antarctique, une zone de glace sous-marine de la taille du Grand Londres a fondu

Dans la revue Nature geosciences, une étude démontre que la glace de l’Antarctique fond par sa partie immergée. Ils ont travaillé grâce à des données satellites qui permettent d’analyser la glace « par dessous », à des endroits habituellement pas accessibles par le travail de terrain. Ils étudient les « lignes d’échouage » à environ un kilomètre en-dessous du niveau de la mer.

L’étude du  Dr Konrad, chercheur à l’Université de Leeds, estime qu’une zone de glace sous-marine de la taille du Grand Londres a fondu entre 2010 et 2016. Les scientifiques ont détecté une fonte très importante des huit plus grands glaciers de l’Antarctique.

Selon certaines études, d’ici la fin du siècle, le nombre de personnes directement touchées par l’augmentation du niveau de la mer due à la fonte des glaces pourrait atteindre les centaines de millions. La fonte des glaces engendre de multiples conséquences en chaîne comme l’affaiblissement des courants océaniques mais aussi des dérèglements climatiques, des changements sur la différentes espèces de poissons, d’oiseaux, de baleines.