Les plastiques se décomposent et finissent par devenir si petits que les minuscules organismes peuvent les ingérer / Photo Pixabay CC0

À la une 28 février 2019

Du plastique dans les entrailles de crustacés vivant dans les abysses

Il s’agit d’une première dans la connaissance des océans et de la pollution profonde. Des chercheurs viennent de publier une étude montrant que les microplastiques envahissent le fond des océans. Dans la revue Royal Society Publishing, ils dévoilent avoir trouvé des particules de plastique dans les intestins de mini crustacés.

Presque tous les animaux pollués

Ils ont disséqué 90 animaux prélevés en 2008 et 2017 dans différentes failles sous-marines de l’océan Pacifique, notamment la fosse des Mariannes, la plus profonde connue. Les scientifiques ont découvert que plus de 72% des individus contenaient au moins une microparticule. Ainsi, ils ont noté la présence de nylon, polyéthylène, PVC, soie synthétique…

Du plastique à 11.000m de profondeur

Les chercheurs de l’Université de Newcastle sont eux-mêmes étonnés des résultats de leurs recherches. « Une partie de moi s’attendait à trouver quelque chose, mais pas au point d’avoir 100% des individus du lieu le plus profond du monde ayant des fibres dans leurs entrailles. C’est énorme », explique Alan Jamieson, chercheur en écologie marine à l’université britannique de Newcastle.


Ils concluent, réalistes: « il est très probable qu’il ne reste plus aucun écosystème marin qui ne soit affecté par la pollution par les plastiques ».

Gaëlle Richard