fbpx
Le voilier De Gallant / Photo par Laurie Bosdescher

Ports 7 juin 2019

Des vignobles bordelais utilisent le transport maritime propre pour livrer leurs clients

Le transport maritime est largement plébiscité par bon nombre d'entreprises. Or son impact écologique est plus que conséquent.

En effet, le secteur maritime pollue tout à la fois l’air ainsi que l’eau des mers et des océans. L’OMI, Organisation Maritime Internationale, a estimé que le transport maritime est responsable de 2,2% des émissions mondiales dues à l’activité humaine. Elle s’attend à une augmentation de 50 à 250% d’ici à 2050.

Il est donc urgent de réagir et de trouver d’autres alternatives pour le transport de marchandises. C’est ce à quoi travaille notamment l’entreprise TOWT. Son but est de promouvoir un transport maritime propre qui passe par l’utilisation du vent comme énergie motrice. Cet objectif est soutenu par l’Ademe de cette société et par l’utilisation de sa goélette De Gallant.
TOWT signifie TransOceanic Wind Transport que l’on peut traduire en français par Transport à la voile. Cette entreprise utilise donc la force du vent afin de mettre en place une logistique maritime sobre en carbone.
C’est à Bordeaux que son navire, un voilier baptisé De Gallant, a fait escale au ponton d’honneur. Cet ancien bateau de pêche au hareng a débarqué quatre barriques contenant du Château Le Puy de Saint-Cybard ainsi qu’une barrique de whisky Black Mountain.

L’adjoint au tourisme et à l’attractivité, Stephan Delaux, a assisté au chargement à bord du navire de vins bordelais. Ainsi, trois tonnes de vins issus de deux vignobles de la région ont été embarqués à bord du navire. Ils proviennent de Château Val Beylie, Vineam et Château Franc Baudron.

En parallèle, le société TOWT est entrain d’effectuer une étude de recherche et de développement dont l’objectif est la construction d’un voilier cargo. Ce projet d’envergure est soutenu par l’Ademe, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. De plus, grâce à sa visée bénéfique pour l’environnement, il bénéficie du programme des investisseurs d’avenir. Ce projet consiste en la conception d’un nouvelle génération de grands voiliers. Ceux-ci pourraient assurer le transport de marchandises diverses, comme le vin, tout en répondant aux critères de fiabilité, de coût, de capacité et de vitesse.

Les vins de Bordeaux, produits de qualité et emblématiques, participent donc à ce renouvellement du transport maritime soucieux de l’environnement. Chaque bouteille embarquée à bord du De Gallant porte le label ANEMOS, unique au monde, qui constitue un véritable levier de valorisation de la décarbonation des transports maritimes.

Ed.W