La collision entre les deux navires marchands a eu lieu dimanche à une trentaine de km au nord du Cap Corse / AFP Marine Nationale

Environnement 8 octobre 2018

Collision maritime en Corse. Les rarissimes photos vues du ciel

L'avion de la Marine Nationale a survolé les deux navires encastrés lundi matin. Il en rapporte des images invraisemblables

Hier soir, il semblait que la traînée de pollution marine part de 30km au nord du Cap Corse et se dirige vers le large. Elle est estimée entre 40 m3 et 200m3.

Trop près du parc marin

Sur place, la météo est calme. La collision en elle-même a eu lieu à proximité des limites de ce huitième parc naturel marin français, inauguré en 2016 par Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, et vaste de 6.830 km², ce qui en fait le plus grand parc naturel marin de métropole. La tâche de carburant s’éloigne des côtes.

La pollution maîtrisée

Le ministre de la Transition Écologique et Solidaire, François de Rugy, affirme que « la fuite d’hydrocarbures est maîtrisée » et que « le pompage est en cours ». La nappe de fuel est de 600 tonnes.

« A ce stade, on ne peut pas dire ce qui s’est passé, mais il est évident qu’il n’y a pas eu de veille à la barre du navire roulier, car la collision aurait pu être évitée simplement par une navigation à vue et a fortiori avec tous les appareils électroniques », a déclaré François de Rugy.

La Marine Nationale a survolé, lundi, la zone d’impact entre les deux navires. On note bien la traînée de carburant à la surface de l’eau / Photo Marine Nationale

 

Hier, lundi, les secours et les navires anti-pollution arrivaient sur zone / Photo A.Groyer – Marine Nationale

Le roulier tunisien a éperonné le porte-conteneurs / Image Marine Nationale

La proue du navire tunisien dont on voit le pont rentre dans la coque noire du porte-conteneurs / Photo Twitter Al_Pacino

La proue du roulier est littéralement enfoncée dans la coque du porte-conteneurs / Photo A.Groyer – Marine Nationale