Environnement 12 septembre 2018

Cash Investigation pointe le recyclage des déchets

Cash Investigation lance un pavé dans la marre de plastique mondiale. L’émission de France2 pointe du doigt l’immense production de plastique. En outre, elle dénonce le mensonge de certaines multinationales face au problème du recyclage. La journaliste Elise Lucet a interviewé le n°2 de Coca-Cola.

Cash Investigation révèle la double position de Coca-Cola. Paradoxalement, la multinationale a lancé un programme « pour un monde sans déchets en 2030 ». Pourtant, elle espère lutter contre le recyclage. Les journalistes, en partenariat avec l’hebdomadaire Le 1, ont mis la main sur une note interne de 2016 précisant cette stratégie.

Même le secteur du recyclage, important marché financier, est en proie aux profiteurs en tous genre. Certaines sociétés de lutte contre le pastique sont aux mains des lobbies.

Un océan de pollution plastique

Sachant que, chaque seconde, 4.000 bouteilles en plastique sont vendues dans le monde. De quoi créer un océan de pollution.

70% des déchets marins sont du plastique. François Galgani, océanographe biologiste à l’Ifremer, est spécialiste des déchets marins. Il ne cesse d’alerter sur les dangers des plastiques dans l’océan mais note une prise de conscience générale.


Des initiatives concrètes

Si Cash Investigation s’est penché sur le sujet, c’est bien que la prise de conscience dépasse le cercle de seuls défenseurs de l’environnement. Plusieurs initiatives concrétisent l‘engagement de sentinelles bien décidées à nettoyer les océans ou à sensibiliser la population mondiale sur la pollution plastique des océans.

Certains pays ou institutions s’engagent également dans la diminution de la consommation de plastique ou la lutte contre la pollution.

L’émission de France2 trouve un prolongement dans le prochain numéro de l’hebdomadire Le 1.