fbpx
Image via Pixabay

Patrimoine 30 septembre 2019

30 septembre : Journée mondiale de la mer. L’autonomisation des femmes dans la communauté marine

L’Organisation maritime internationale célèbre la Journée mondiale de la mer fin septembre. Une occasion de faire connaître certains des projets et réalisations de l’Organisation.

Mais également de sensibiliser au rôle primordial du secteur maritime.

Et, dans ce domaine, quel est le statut des femmes ? Comment ce rôle évolue-t-il au fil des années ?

L’autonomisation des femmes : un sujet retenu cette année

Afin de réduite l’écart entre hommes et femmes, persistant dans le domaine maritime (comme dans bien d’autres), les filières portuaires, les pêches, ce thème a été choisi dans le cadre de cette journée annuelle.
Le but est de souligner l’importance de l’égalité des sexes, comme le souhaite l’Organisation des Nations Unies, et de démontrer l’apport considérable des femmes dans le secteur maritime.

Pour l’Organisation maritime internationale, l’autonomisation des femmes « alimente la croissance économique et le développement ». Elle contribue également à la sécurité, la propreté et la durabilité des transports maritimes.

Ici, se trouve le message du secrétaire général de l’OMI : http://www.imo.org/fr/About/Events/WorldMaritimeDay/Documents/WMD%202019%20Message%20in%20French.pdf.

L’évolution des dernières décennies :

Bien qu’historiquement, le secteur des transports maritime ait connu une prédominance masculine, l’Organisation maritime internationale a permis que les femmes soient reconnues, arguant que certains rôles, de direction notamment, ont besoin d’une plus grande présence féminine.

Ainsi, la place fondamentale des femmes est maintenant mieux défendue, notamment à travers des ouvrages, comme le « Maritime Women : Global Leadership » de l’Université maritime mondiale, paru en 2014. Puis, la vidéo « Making Waves : women leaders in the maritime world », de l’OMI en 2015 a fait état des efforts de l’OMI et de l’UMM dans ce sens. Sans oublier la vidéo « Women at the helm », sur les travaux de l’OMI encourageant l’évolution positive des femmes et mettant en lumière les premiers exemples de femmes ayant réussi à se faire une place.

Tout ceci a abouti à la Déclaration de Busan, afin de créer des partenariats et solliciter la mise en œuvre d’une stratégie mondiale en faveur des femmes marins.

Image via Pixabay

Quel est le programme de l’OMI ?

L’OMI souhaite encourager ses États membres (au nombre de 164) à ouvrir les portes de leurs instituts maritimes afin de former les femmes aux mêmes fonctions que les hommes. Cela concerne le renforcement des capacités nationales et régionales par le biais notamment de bourses, un accès à des formations techniques, ainsi qu’à la sélection de femmes pour une évolution de carrière dans le domaine maritime.

L’OMI soutient notamment la participation féminine dans les professions à terre, mais aussi à bord des navires, conformément au 3ème Objectif du Millénaire pour le Développement des Nations Unies.
Souhaitons qu’elle y parvienne sans encombre, le secteur étant encore majoritairement masculin.

Le site Internet de l’OMI : http://www.imo.org

Ed. W.