Via Wikipédia.org

Dossier 11 mai 2019

Zoom sur le célèbre bateau « le France »

Le France est un célèbre paquebot transatlantique français. Il a été construit dans les chantiers de Saint-Nazaire, les Chantiers de l’Atlantique. Nous fêterons en 2020 les 60 ans de sa première mise à l’eau. Celle-ci a eu lieu le 11 mai 1960, en présence du Président de la République de l’époque, le Général De Gaulle. Le France a été rebaptisé à plusieurs reprises. Il devient donc Norway en 1979 puis Blue Lady en 2006. Sa notoriété est telle que le chanteur Michel Sardou lui a dédié une chanson hommage en 1976.

Pendant de longues années, Le France a été le plus grand paquebot du monde. Mais son existence n’a pas été paisible. Outre des changements de noms, il a également régulièrement changé de propriétaire, de port d’attache et de commandant.

Alors que son port d’attache était alors Le Havre, il a tout d’abord était mis en service pour la Compagnie Générale Transatlantique. Le France se distinguait par le luxe de ses meubles et de ses décors. Il a consacré ses douze premières années, de 1962 à 1974, à effectuer des croisières autour du monde et de nombreuses traversées transatlantiques. Sa croisière inaugurale a débuté le 19 janvier 1962, embarquant 1705 passagers. Se trouvaient à son bord le chanteur Tino Rossi ou bien la première dame et marraine du navire, Mme Yvonne De Gaulle. Mais son manque de rentabilité, dû notamment à la concurrence du Queen Elizabeth 2 et à l’arrivée des premiers avions à réaction, a conduit à son désarmement brutal.

Un homme d’affaire saoudien fait l’acquisition du paquebot en 1977 pour 80 millions de francs avant de le revendre à un armateur norvégien en 1977. Le France subit alors plusieurs transformations qui passent par un changement de nom et le remplacement des hélices par un système automatisé. C’est à cette époque qu’il est rebaptisé Norway. Il va alors assurer des croisières dans la mer des Caraïbes. En 2003, l’une de ses chaudières explose. Le bâtiment est sévèrement endommagé et plusieurs marins perdent la vie. Le bateau est réparé mais devient vieillissant. En 2006, il est finalement revendu à un ferrailleur. Il prend alors le nom de Blue Lady. Son parcours mouvementé se termine sur le chantier d’Alang, en Inde, où son démantèlement se termine en 2009. Celui-ci a été retardé, l’Inde refusant cette opération dans un premier temps à cause de l’amiante contenue dans le bâtiment.

Un nouveau paquebot France sillonnera les mers à partir de 2021. Son but est de faire revivre le célèbre navire de 1960. De taille plus modeste que son prédécesseur, il comptera 230 cabines au tarif d’un million d’euros chacune. La personne a l’origine de ce projet d’envergure est Didier Spade, directeur de Seine Alliance, société spécialisée dans les activités maritimes et fluviales. Il compte profiter du succès des croisières pour assurer la renommée de ce nouveau France.

Ed.W