• Save
USE IT AGAIN en navigation - © Audrey Dochler

Lifestyle 29 avril 2021

Un symbole de l’économie circulaire

Découvrez l’histoire de Romain Pillard et de son trimaran USE IT AGAIN

Romain Pillard est un navigateur professionnel, engagé et activiste depuis plus de 20 ans.
En 2016, il rencontre avec sa femme les propriétaires de l’ancien trimaran d’Ellen MacArthur par hasard. Laissé à l’abandon, ce bateau mythique est celui avec lequel elle bat le record du tour du monde en 2005.
C’est ainsi qu’il projette de le reconditionner selon les principes de l’économie circulaire afin qu’il puisse de nouveau naviguer.

« C’est presque un coïncidence de la vie, raconte le marin. Ce bateau qui a bouclé deux tours du monde et enregistré un record, ne naviguait plus depuis 6 ans. On a rencontré ses propriétaires par hasard. On a décidé avec Aurélie, ma femme, de le remettre à flot et d’en faire l’étendard de notre projet de défense de l’économie circulaire. »

Une seconde vie pour le trimaran de classe Ultim

Lorsque Romain récupère ce trimaran de course de 23 mètres de long, il est hors d’usage, abandonné depuis plus de 6 ans à Brest. Ce sont donc deux années de travaux qui s’annoncent pour que USE IT AGAIN renaisse de ses cendres. Il est finalement remis à l’eau et prêt à naviguer en 2018.

  • Save
Le trimaran USE IT AGAIN à Brest avant sa remise en état, 2016 – © Audrey Dochler
  • Save
Romain Pillard en navigation sur son trimaran USE IT AGAIN après sa remise en état

Au travers de son nouveau bateau reconditionné par ses soins, Romain à pour projet d’influencer et de sensibiliser autrui sur la préservation de notre environnement en appliquant le principe des « 3R » de l’économie circulaire.

REDUIRE : La quantité de déchets produite

En réarmant ce trimaran de 2003, il évite la production d’un nouveau bateau et ainsi la fabrication de matériaux difficiles à recycler comme le carbone ou les fibres exotiques. Il réduit donc l’utilisation de nouvelles ressources en évitant de consommer neuf.
De plus, USE IT AGAIN regroupe le moins de technologie embarquée possible à la différence des autres bateaux de course. Equipé d’une éolienne, de panneaux solaires et d’un hydrogénérateur, le trimaran est autonome en produisant toute l’énergie nécessaire pour les appareils essentiels à la navigation en solitaire.

  • Save
Gennaker du trimaran Use It Again – © Pol Corvez

REUTILISER : Le matériel pour ne pas remplacer par du neuf

Romain Pillard a utilisé le maximum de matériel de seconde main et les matériaux issus de la surproduction des fournisseurs correspondant aux besoins du bateau comme les cordages, voiles, système de navigation, winch… Le but étant de réutiliser le plus possible ce qui existe déjà.

C’est ainsi que le gennaker du trimaran a été récupéré et retaillé à partir de celui de Francis Joyon sur son bateau Eure et Loir. Les voiles, génois et trinquette ont également été réutilisés dans le même schéma de récupération pour donner une seconde vie. Dès lors qu’il y a de la casse sur le bateau tout est mis en œuvre pour réparer en évitant le remplacement.
Le navigateur entre donc dans une démarche de consommation raisonnée et de performance relative au détriment de l’esthétique et de la performance absolue.

  • Save

RECYCLER : Le matériel au maximum

Lorsque le matériel n’est plus en état de fonctionnement, Romain favorise au maximum le recyclage. Le but étant de développer les techniques de recyclage sur des pièces qui ne le sont pas habituellement.
Dans cette démarche, il collabore notamment avec une entreprise hollandaise qui réutilise les fibres PBO en les transformant en gants résistants aux très hautes températures. A partir de fil recyclé, il construit également des nouvelles pièces de bateau avec une imprimante 3D.
Tout est mis en œuvre pour réutiliser la matière existante !

De grands projets sportifs au profit de la sensibilisation

Dans un milieu sportif où la performance et l’innovation technique des bateaux sont considérés comme essentiels, Romain brise les codes et montre la performance de son trimaran reconditionné selon les principes de l’économie circulaire.

En effet, il finit par exemple 4e de la catégorie Ultim à la Route du Rhum en 2018 alors que les conditions de navigations étaient très agitées (1/3 d’abandon). USE IT AGAIN ne subi que peu de casse, aucun chavirage et une pointe de vitesse à 39 noeuds soit plus de 70km/h.
Au travers de toutes les courses qu’il effectue, Romain prouve au monde que nous pouvons pratiquer une activité, chercher la performance et prendre du plaisir tout en respectant son environnement.

« Ce n’est pas qu’un doux rêve, insiste Romain Pillard, l’économie circulaire peut rencontrer la logique économique du monde dans lequel nous vivons »

  • Save
Romain Pilliard, skipper de l’Ultime Use It Again, 4ème de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018 – Pointe a Pitre le 26/11/2018

Le navigateur nous réserve encore d’autres aventures de sensibilisation comme par exemple un transatlantique par an, le tour de Belle-Ile et bien d’autres courses en Europe.
USE IT AGAIN va également essayer de réaliser le record du tour du monde à l’envers contre les vents et courants dominants. Une initiative extrêmement courageuse que seulement 5 personnes ont réalisées !

  • Save

Pour retrouver toutes les aventures de Romain Pillard avec son trimaran, rejoignez-le sur les réseaux sociaux ou bien sur son site useitagain.earth dans lequel vous pouvez soutenir l’économie circulaire avec le fonds de dotation USE IT AGAIN.

  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap