• Save
This image grab taken from a video released by the Spanish Geological and Mining Institute (IGME) shows an aerial view of a large cloud of ash emerging from the main cone of the Cumbre Vieja volcano on the island of La Palma in the Canaries on October 4, 2021. (Photo by Handout / Spanish Geological and Mining Institute (IGME-CSIC) / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HANDOUT / Spanish Geological and Mining Institute (IGME-CSIC)" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Environnement 25 novembre 2021

Qu’en est-il de l’éruption du volcan Cumbre Vieja ?

L’éruption du volcan a ravagé la partie ouest de l’île, en détruisant 2500 bâtiments, dont 1100 habitations. La lave d’une couche d’1 mètre d’épaisseur, s’est répandue sur 1065 hectares et pour la troisième fois, elle a même atteint la mer. La surface de l’île a même augmenté, en gagnant 43 hectares supplémentaires sur la mer. 

C’est plus de 7000 personnes qui ont dû être mis en sécurité depuis le mois de septembre. Ce dimanche, pour son 61ème jour d’éruption, un nouveau séisme d’une magnétude de 4,6 sur l’échelle de Richter a fait vibrer l’île. Une secousse ressentie par la population, c’est ainsi que ce lundi 22 novembre, Pevolca, le plan d’urgence volcanique des Canaries « ordonne le confinement ». 

  • Save

L’éruption du volcan engendre un confinement sur l’île 

Les autorités espagnoles passent à l’action. Environ 3000 personnes sont confinées depuis lundi. L’ensemble des foyers situés aux alentours de la zone où la lave a coulé est concerné. Une mesure visant à protéger et résister face aux possibles émanations de gaz toxiques liées au mélange de coulée de lave et de la mer. 

Il est également recommandé aux locaux de porter des masque FFP2 pour se protéger des émissions de dioxyde de souffre. 

Une accessibilité interrompue 

Le nuage de cendre issu du volcan a provoqué ce lundi une interruption totale des opérations à l’aéroport de Santa Cruz de la Palma, la capitale. 

Ainsi les vols arrivant et partant de l’île sont suspendus depuis lundi. Les touristes sur place ont dû se rabattre sur les ferrys.

De graves conséquences pour l’économie de l’île 

L’économie de l’île repose essentiellement sur le tourisme et la culture des bananes. Malheureusement, plusieurs centaines d’hectares de terres de culture ont été touchées par la lave. Le reste des bananiers, qui eux ont survécu, sont recouverts de cendres et donc non exploitables. 

Des ravages matériels estimés aux alentours de 900 millions d’euros. Mais Pedro Sanchez, le premier ministre espagnol à révélé la mise en place de nouvelles aides pour soutenir l’île. 

  • Save

L’avenir de l’île est incertain, et il est encore trop tôt pour les scientifiques de déterminer la fin de l’éruption. Malheureusement, certains des locaux qui ont tout perdu, cherchent désormais à fuir l’île.


  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap