NOEUDS
  • Save

Nautisme 4 novembre 2021

Quels sont les nœuds marins les plus courants ?

Les nœuds marins réussis sont ceux qui tiennent même sous la tension. Si on dit qu’ils montrent un marin digne de ce nom, ils permettent d’éviter des problèmes graves et de réaliser les différentes manœuvres aisément. En effet, ils doivent parfois être faits dans des conditions extrêmes qui nécessitent vitesse et savoir-faire.

On distingue traditionnellement les nœuds d’arrêt, de boucle (autour d’un support), les épissures (empêcher l’effilochement) et les nœuds d’amarrage ou d’accroche.

Le nœud en huit ou nœud flamand

C’est un nœud très facile à faire et défaire qui termine un cordage. Ses fonctions principales sont d’éviter au cordage de s’effilocher, d’amarrer en urgence si nécessaire ou encore de donner un poids à l’extrémité pour éviter qu’il ne file.

Le nœud de taquet

C’est un nœud d’amarrage qui comme le nom l’indique, fixe le cordage au taquet. Il se fait et défait facilement même s’il a été souqué.

  • Save
Noeud de taquet

Le nœud de chaise

Appelé aussi nœud de bouline, il consiste à faire une boucle (un œil) qui ne peut pas coulisser. On l’utilise principalement pour attacher les voiles au taquet d’amarrage. C’est un nœud particulièrement résistant qui ne peut pas être défait sous tension.

  • Save
Noeud de chaise

Le nœud de cabestan

Il s’agit d’un des nœuds d’accroche les plus courants. Pour être sûr, il doit être sous tension de manière permanente attaché à une partie fixe (la bitte ou borne d’amarrage), sinon il risque de glisser. On l’appelle aussi nœud du batelier ou encore 2 demi clés à capeler.

Le nœud plat ou nœud d’Hercule

Extrêmement simple à réaliser mais difficile à dénouer si le nœud est trop serré, il permet de relier deux cordages qui présentent un diamètre semblable. Dans le cas contraire, les cordages pourraient glisser. C’est pour cela qu’on l’utilise davantage comme nœud provisoire.

Le nœud de grappin

Facile à faire et très résistant, ce nœud ne présente pas le risque de glisser, on s’en sert pour attacher le cordage à un anneau. Autre atout, il n’abîme pas ce qu’il serre. Dans la mesure où on le défait très difficilement, c’est le nœud idéal pour relier une ancre à la ligne de mouillage. C’est pour cette raison qu’on l’appelle aussi nœud d’ancre.

Le tour mort et les deux demi clés

C’est un nœud qui ressemble au précédent mais présente des différences importantes. On peut le réaliser et le dénouer assez facilement, même sous tension, ce qui en fait un nœud idéal en cas d’urgence.

Les marins l’utilisent beaucoup pour attacher le cordage à un anneau de quai ou pour un amarrage de bateau.

Le nœud pomme de Touline ou poing de singe

Sans aucun doute, c’est le plus élégant des nœuds marins. Son objectif n’est pas esthétique mais d’alourdir une amarre ou un root, le rendant ainsi plus facile à lancer. C’est donc plus un nœud temporaire. Un peu plus difficile à réaliser, il nécessite une certaine expérience. On peut aussi le réaliser autour d’une balle centrale.

  • Save
Noeud de pomme de Touline
NOEUDS
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap