Image libre de droits

Environnement 8 juillet 2019

Plastique dans les océans : quelles conséquences ?

Chaque année, des milliers de tonnes de déchets sont reversés directement dans la nature, notamment au sein des mers et océans.

Bien que les nombreuses campagnes de sensibilisation permettent d’éveiller les consciences, la situation est de plus en plus dramatique.

Des montagnes de déchets dans nos océans

Les dernières études en la matière sont plus que jamais alarmantes : chaque année, près de 8 millions de tonnes de déchets sont rejetés directement dans les mers et océans. La totalité de cette pollution serait d’origine humaine, dont 80 % serait composée de plastique. Malheureusement, le plastique ne peut se dégrader totalement, et se fragmente progressivement au gré des courants jusqu’à devenir de microscopiques billes, dérivant au sein des eaux de nos océans. Ainsi, de récentes études estiment qu’en 2050, il y aura en mer plus de plastique que de poissons. Une constatation alarmante qui jette directement la faute sur les gros producteurs de plastique, pour qui il est moins coûteux de déverser les déchets dans la nature que de les recycler.

Les écosystèmes marins en danger

On estime à l’heure actuelle que cette pollution entraîne de nombreux impacts distincts et dévastateurs pour les écosystèmes marins. Ainsi, les espèces peuplant les espaces maritimes évoluent dans un milieu ou le risque d’ingurgitation accidentel des déchets est très présent, ce qui a pour effet de boucher leurs voies respiratoires et gastriques. De plus, les animaux marins risquent de se retrouver empêtrés dans ces déchets, au risque d’altérer leurs capacités de nager et d’évoluer librement. Ces conséquences ne sont que des exemples isolés d’une détérioration progressive des milieux marins, dont l’ensemble de l’écosystème se retrouve mis en danger quotidiennement, pris au piège d’une véritable décharge à ciel ouvert, qui ne cesse de grandir.

C’est au cœur de cette situation de crise sans précédent que la journée mondiale sans sac plastique a été mise en place. Il s’agit d’une campagne de sensibilisation d’envergure, réalisée le 3 juillet dernier, et visant à inciter les populations à se passer des objets du quotidien en plastique à usage unique : sachets, cotons tiges, pailles, etc. Ce qui autrefois était considéré comme un geste écologique de plus, devient à présent une nécéssité absolue afin de sauver les océans de la pollution humaine.

Ed.W