Pêche

Pêche durable et poisson de saison, difficile de s’y reconnaître

Quand manger quel poisson? Mieux vaut se fier à la manière dont il est pêché

Il n’existe pas vraiment de saison du poisson comme pour les fruits ou les légumes. En revanche, selon les saisons, certains poissons sont moins pêchés pour les laisser se reproduire (mais pas toujours). De surcroît, la réglementation diffère selon les départements et zones maritimes (comme pour le bar).

Saison du poisson, y regarder de plus près

Selon l’espèce, le concept de « saison » va désigner le moment de l’année où les poissons sont les plus « capturables », celui où ils migrent près des côtes, se regroupent. La « saison » peut aussi correspondre à leur phase de reproduction ou une phase sur leur chemin migratoire. Bref, une poule n’y retrouverait pas ses poussins…
On peut donc consommer de saison et local mais encore faut-il avoir une carte sous les yeux ! Ou faire confiance à son poissonnier. La filière française de la pêche, Pavillon France, propose tout de même, un calendrier des poissons.

On peut aussi se fier aux labels sensés estampiller le poisson issu de la pêche durable. Il en existe deux pour la France : MSC et Friend of the sea. MSC a été pointé du doigts pour des négligences. C’était en 2010. Depuis, le label assure avoir serré les vis de son cahier des charges et de ses injonctions.

Une gestion durable de la pêche

«Pêcher un poisson de saison n’est pas forcément synonyme de durabilité du stock, explique Stéphanie Poey de MSC France. Pêcher des poissons à la «bonne » saison, mais sur un stock surexploité peut, sur le long terme, être néfaste. C’est pourquoi, l’important, lorsqu’on évalue la durabilité d’une pêcherie, est d’analyser la gestion de le pêcherie dans son ensemble et son adaptation à l’espèce ciblée et aux avis scientifiques». MSC assure ainsi «analyser la gestion de le pêcherie dans son ensemble et son adaptation à l’espèce ciblée et aux avis scientifiques». Le label international envoie sur place des «auditeurs indépendants analysent que la pêcherie respecte les populations de poisson, les écosystèmes marins et qu’elle est efficacement gérée.»

Les pêcheries peuvent encadrer les prises

Les pêcheries disposent de différents moyens pour encadrer les prises : la fermeture de zone, la limitation du nombre de bateau, les mesures techniques sur l’engin (maillage), la limitation des captures etc… C’est au gestionnaire, sur la base d’avis scientifiques fiables, de déterminer quelles sont les mesures adéquates adaptées à l’espèce, et le niveau de surveillance nécessaire, pour assurer le maintien ou la reconstitution d’un stock à un niveau compatible avec le Rendement Maximal Durable.

Les fermetures saisonnières de la pêche pendant les périodes de frai (reproduction) peuvent être, pour certaines pêcheries et certaines espèces, notamment dont le stock est à des niveaux très bas, une des mesures en place contribuant à la bonne gestion des stocks. C’est le débat qui s’est posé ce printemps à propos du bar en Atlantique.