• Save

Insolite 6 septembre 2021

L’origine du nom Mer Noire

On entend couramment les dénominations de Mer Rouge, Mer Blanche, Mer Jaune mais qu’en est-il des origines de celle de la Mer Noire.

Objet de nombreuses controverses, cette mer située entre Europe, Anatolie et Caucase, qui s’étend sur une surface de plus ou moins 413.000 km2 et atteint sur la majorité de sa superficie 2000 mètres de profondeur, borde la Russie, la Bulgarie, la Roumanie, la Géorgie, la Turquie, l’Ukraine. Elle doit probablement son nom à une époque très lointaine.

Des scythes aux grecs

Appelée dans l’antiquité, mer scythique en raison des Scythes qui y avaient été présents, la mer noire portait aussi le nom d’axaina qui signifie indigo en langue scythe, issue de l’iranien ou perse. Cela rejoint aussi l’idée que la couleur sombre (indigo ou bleu violet très foncé) de la mer noire est due au taux élevé d’hydrogène sulfuré. Cependant, de nouveau, des doutes sont permis dans la mesure où les eaux très profondes sont toujours plus foncées.

Transformée en grec ancien en a – xena qui signifie inamicale lorsque la navigation y était encore peu sûre, elle est devenue par la suite ev-xena (les courants et la navigation étant désormais, maîtrisés) c’est-à-dire hospitalière, d’où l’autre appellation de la mer noire, Pont Euxin.

  • Save



Les points cardinaux : la version turque

Pour les turcs, chaque point cardinal était associé à une couleur. Le noir pour le nord, le blanc pour le sud, le rouge pour l’ouest et le jaune pour l’est seraient à l’origine des dénominations des mers. C’est une hypothèse peu retenue même si elle tend parfois, à expliquer les appellations d’autres mers comme la mer rouge.

Des brouillards et des tempêtes

La présence de brouillards et surtout de très violentes tempêtes est pour certains, à l’origine de l’appellation de la mer noire.

  • Save



Une origine géologique

Vers les années 1970, des chercheurs américains ont prouvé, par une analyse au carbone 14, de coquillages prélevés dans des sédiments de la mer noire, qu’à l’origine, elle était en fait, un grand lac d’eau douce, le lac Pontique.

A l’époque post-würmienne, la déglaciation et la fonte des glaciers entraînent une élévation brusque du niveau des mers (Marmara et Méditerranée). Le lac Pontique qui se trouve à 180 mètres au dessous du niveau de la mer se remplit d’eau de mer par une sorte de cascade au débit extrêmement rapide (200 fois les chutes du Niagara). Ces eaux qui se déversent sans interruption vont inonder les rives cultivées alors, de ce qui était un lac, faisant disparaître le biotope de l’endroit à cette époque, dans la mesure où cet afflux soudain d’eau saline a duré. Toutefois, les eaux profondes et superficielles ne se mélangeront jamais totalement.

On constate qu’au-delà de 200 mètres de profondeur, les eaux de la mer noire sont anoxiques, en d’autres termes, pauvres en oxygène. Cela permet une excellente conservation de matériaux divers comme le bois, le cuir ou les tissus (des épaves). Ce phénomène est également observé dans les mers caspienne et baltique. Il s’agit de l’euxinisme qu’on retrouve dans la dénomination Pont Euxin.

  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap