cœlacanthe
  • Save

Faune & Flore 11 janvier 2022

Les cœlacanthes pourraient vivre jusqu’à un siècle

Le cœlacanthe, ce poisson fascinant dont les origines remontent à l’ère des dinosaures, a révélé aux scientifiques, une durée de vie exceptionnelle ainsi qu’une période de gestation hors normes. Ces caractéristiques en font toutefois, un animal marin qui risque de disparaître définitivement.

Caractéristiques de ce « fossile » vivant

Apparu il y a plus de 350 millions d’années au cours du Dévonien, on pensait le cœlacanthe éteint à la même période que les dinosaures or, un spécimen a été repêché en 1938.

Poisson d’environ 2 mètres qui peut peser jusqu’à 100 kilos, il a subi très peu de modifications morphologiques et garde les traces de sa transformation d’animal terrien à créature marine.

Il existe encore deux variétés de cœlacanthes, le latimeria chalumnae et le latimeria menadœnsis. Le premier vit dans les eaux des côtes africaines du Mozambique et de l’archipel des Comores, et le second, dans les eaux des Philippines. S’abritant dans des cavernes sous-marines à une profondeur qui peut aller jusqu’à 800 mètres, ce poisson très discret que les chercheurs arrivent difficilement à observer, ne survit pas en captivité.

Poisson à métabolisme lent, il atteint sa maturité sexuelle à 55 ans et a la période de gestation la plus longue dans le règne animal, soit 5 ans pour une trentaine de petits.

  • Save

Des découvertes à la lumière de nouvelles technologies

Les chercheurs pensaient encore récemment, que la durée de vie du cœlacanthe était d’une vingtaine d’années. Toutefois, sa taille et son métabolisme ne correspondaient pas à ceux d’un poisson à développement rapide comme un thon mais plutôt à ceux de poissons des profondeurs océaniques.

A partir d’observations menées sur les spécimens détenus au Musée National d’Histoire Naturelle de Paris en utilisant des microscopes à lumière polarisée et loupes binoculaires, les chercheurs ont découvert les détails sur les écailles révélant les véritables lignes de croissance.

Une espèce menacée

D’une population mondiale maximale de 2000 spécimens, le cœlacanthe est sur la liste rouge de l’UICN. Son métabolisme ainsi que sa très longue gestation aggravent la menace sur cette espèce, le taux de remplacement n’étant pas suffisant. Les espèces qui ont une longue durée de vie sont aussi les plus sensibles aux perturbations. Les changements climatiques qui sont désormais une réalité, risquent malheureusement, de faire disparaître à jamais cette créature marine qui existait avant l’apparition de l’homme.

cœlacanthe
  • Save
Share via
Copy link
Powered by Social Snap