Remise du Trophée Antoine De Saint-Exupéry. Paris, France, Le 8 Février 2019 / Photo Bernard Le Bars

Sport 4 mars 2019

Le trophée Antoine de Saint-Exupéry : son histoire et ses toutes premières récompenses

Le dernier trophée Antoine de Saint-Exupéry vient d’être remis à François Gabart.

François Gabart l’a reçu des mains de Thomas Coville, qui venait lui-même de le recevoir quelques minutes plus tôt pour son record du tour du monde en solitaire de décembre 2016.

C’est l’occasion de faire un retour sur l’histoire de la création de ce Trophée, et de se pencher sur les valeurs qu’il véhicule, avec l’aide de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry.

Le premier trophée pour Thomas Coville, le second pour François Gabart

Le 8 février dernier, à l’École militaire de Paris, Hervé de Saint-Exupéry, pilote de chasse et descendant du célèbre écrivain et aviateur, a remis à Thomas Coville le tout premier trophée portant le nom de son ancêtre.

Ce trophée récompense désormais le Record du Tour du monde en solitaire, que le marin a battu en décembre 2016, après Francis Joyon en 2008 (en 49 jours, 3 heures et 4 minutes). Mais Thomas Coville n’aura pas gardé très longtemps le précieux sésame, puisqu’il l’a aussitôt remis à François Gabart, qui a à nouveau battu de plus de six jours ce record en 2017 (en 42 jours, 16 heures, 40 minutes et 35 secondes).
C’est une amélioration de plus de 15 jours en 1 an.

La création du trophée Antoine de Saint-Exupéry

C’est la Classe Ultime qui est à l’origine de la création du trophée, qui a été fabriqué par les Ateliers du Prisme à Paris. Et c’est l’esprit pionnier qui est mis à l’honneur par cette récompense, ainsi que l’engagement de soi.

Ce sont les principales valeurs que la Fondation Antoine de Saint-Exupéry véhicule quotidiennement à travers la commémoration de l’écrivain, et qu’elle retrouve pleinement dans les navigateurs en solitaire. La Fondation existe depuis une dizaine d’années, et promeut notamment les projets éducatifs et socioculturels en faveur des jeunes, en France mais aussi partout dans le monde.

« C’est un nom de trophée très inspirant » a déclaré François Gabart en le recevant, notamment en ce qui concerne les voyages et l’aventure. Il a ajouté « Je suis fier d’être aujourd’hui détenteur d’un tel record et j’espère en profiter encore un peu avant de le transmettre à mon tour car les records sont faits pour être battus ! »

La remise du trophée à François Gabart en images

Ed.W